Bonheur

Publié le par Carole

avenue du bonheur.psd
 
 
   Vous avez vu, vous avez lu, et déjà je vous entends protester. D'abord vous avez ri, un peu jaune, face à ce panneau bleu... voilà maintenant que vous vous indignez... oui, oui, je vous entends... : 
     - Comment ? Qui ose dire que le bonheur est une impasse, pire même : une voie privée, dont la pleine jouissance est strictement réservée à quelques-uns ?
    - Qui ? Mais des gens très ordinaires, de braves gens, comme vous, comme moi, habitants très banals d'un petit coin de paradis qu'ils défendent jalousement. Soyez-en sûrs, et soyez sûrs aussi qu'ils n'y voient pas malice. Qu'ils n'y ont pas même réfléchi.
    En matière de bonheur nous sommes tous ainsi : égoïstes qui ne savons dire que "je", parfois "nous", mais jamais "ils"...
 
    C'est un grand mot, le mot bonheur, l'un des plus beaux qui soient. Pourtant, qu'elle est étroite, et mesquine souvent, l'âme de celui qui dit : "Je veux être heureux"...
 
       - Vous croyez ? Mais les étoiles, là, sur le panneau... les étoiles dans le bleu, les étoiles qui veillent, les étoiles qui rêvent, qui les a posées, là, pour que nous regardions plus loin - un peu plus loin que cette impasse ?

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Merci pour le lien déposé chez moi et qui m'a permis de lire cette page que je ne connaissais pas. :)
Tu as raison, tellement souvent !
J'ai aimé les étoiles qui aident à voir plus loin...
Passe une douce journée.
Répondre
N
Bonsoir Carole,
Drôle de panneau, qui m'interpelle autant que toi. Si le bonheur est une impasse, cela veut dire qu'on n'en sort jamais ? Si c'est ca, ca me va ;)
Les réflexions à ce propos peuvent être très différentes !
Bises, bonne soirée à toi
Répondre
G
le bonheur serait une impasse, çà ne m'étonne pas
Répondre
C


Une impasse, pour ceux qui ne croient qu'à un bonheur égoïste.



V
Oui, c'est ce que tu disais...
Répondre
V
Oui, c'est une grande question que tu soulèves là... Un "petit coin de paradis" bien fermé et jalousement gardé, mais au fait, est-ce bien vrai ? N'est-ce pas une farce ? Et le bonheur se
laisse-t-il enfermer dans des ruelles à trois étoiles ? Il est bien plus malin que cela, le bonheur... IL a vite fait de déguerpir. Qu'en penses-tu Carole ?
Bonne soirée.
Répondre
C


Oui, il n'aime pas les impasses ! - c'est la conclusion du texte, en fait.



C
Rien de pire que les ghettos du Bonheur !
Répondre
N
Je possède donc je suis heureux...
Répondre
A
Le bonheur ?...
C'est avant tout d'exister. A nous, ensuite, si la vie nous le permet, de trouver les secrets que renferment cette existence. Nous nous battons pour comprendre, cherchons, parfois en vain. Puis, un
jour...
Répondre
C


Mais "avenue du bonheur", on ignore tout cela, semble-t-il... pauvres "riverains", ils font pitié finalement.



E
c'est sa quête qui fait vivre, comme ce qui compte dans le voyage, c'est le chemin ...
Répondre
C


Mais certains croient l'enfermer...



C
Bonjour Carole,

Ce ne peux être qu'un bonheur bien rangé et conformiste qui ne peux s'épanouir car le bonheur c'est aussi rendre les autres heureux. Qu'est-ce qui me fait dire ça ?
Les étoiles
Elles sont trop sagement rangées et conformes, les étoiles, c'est libre dans le ciel, ça file et ça brille, elles savent nous surprendre.


Amitiés étoilées de Caroleone
Répondre
C


C'est certain. Mais ce panneau nous dit beaucoup sur les gens "ordinaires".



R
Vous souvenez-vous de Paul Fort ?

"Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite. Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite, dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer." (...)

Et voilà, Carole, où courait votre petit bonhomme de la rue de la Roquette !
Répondre
C


En effet ! Merci, Richard.



J
Sans issue pour qu'il ne se fasse pas la malle... Ah comme j'aimerais que le bonheur soit une avenue et non un petit chemin... merci !
Répondre
C


Cette "avenue" n'était en effet qu'une médiocre impasse.



A
Ces gens s'apercevront peut-être un jour qu'ils ne peuvent être pleinement heureux sans partage et que le panneau pourrait se couvrir d'étoiles...
Répondre
C


Qui sait ? Parfois on en prend conscience en effet... mais souvent après quelques épreuves...



A
Cel veut il dire que les autres n'ont pas le droit au bonheur !!!! Interpellant ! lol
Répondre
P
Oh ! Qui ose dire que la voie du bonheur est une voie sans issue !
Bonne journée
Anne
Répondre
C


Des riverains égoïstes, bien sûr !


Bonne journée à toi aussi