Merci

Publié le par Carole

merci-1.jpg
 
       Je passais, et soudain j'ai vu ce mot posé sur l'herbe : "merci".
     Ainsi, parfois, un mot qui passe lui aussi, pour un instant s'approche, et s'arrête, et nous parle, très doucement nous invitant à méditer.
 
 
   " Merci"... autrefois c'était un mot si fort, un mot qui suppliait, un mot qui pardonnait, un mot qui faisait grâce et qui donnait la vie.  
    Mais quelqu'un l'a jeté, quelqu'un l'a dédaigné, et le voici dans l'herbe, un peu sali déjà, si fragile, à la merci du vent et de la pluie. Même on pourrait le piétiner, le recouvrir de boue.
    C'est pourtant un mot bien précieux, "merci", et, on a beau le dire cent fois par jour, à la boulangère qui vend le pain comme au passant qui donne l'heure, c'est un mot qui engage. Un mot qui lie.
    Un de ces mots où l'humanité sans fin se recrée, se ravive et s'allège, dans cette certitude de chacun de devoir aux autres un peu de sa vie.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je lui sourie à cette trouvaille laissée sur l'herbe : c'est un cadeau pour ceux qui la rencontrent.
Répondre
C
Sur la photo, ça m'apparaît comme un merci adressé à l'herbe pour être si agréablement verte!!!
Merci pour ce bel hommage à ce si joli mot.
Répondre
N
Bonsoir Carole !
En effet, merci est un bien beau mot et le voir par terre est quelque peu déroutant... Mais qui sait, il a peut-être été posé là pour faire sourire les passants, pour faire rêver les écrivains ?
:)
Bises, bonne soirée !
Répondre
P
Merci ? Du carburant pour avancer. Sans "merci", on est à l'arrêt. Merci à vous !
Répondre
C
Bonjour Carole,

Je crois profondément dans le pouvoir du mot "merci". Je remercie très souvent et je constate que les personnes sont agréablement "gênées" face à l'émotion suscitée...

Ce petit mot sur l'herbe fait caracoler mon esprit... Je songe à la belle dame sans merci de la littérature médiévale, à une passante "à la merci" de l'amour qui a déposé là ce petit mot comme un
pétale à collecter.

Merci à toi pour la qualité, la pertinence, l'honnêteté de tes écrits. Je te souhaite un beau week-end, amitiés

Cendrine
Répondre
J
Grand merci...
Répondre
H
Avec une amie, il y a eu la distribution des ¨tout d'suite!¨

Hélène*
Répondre
C


très beau ! continuez !



H
Je crois aussi au mot ¨merci¨ qui transporte avec lui une telle magie, celle de dessiner des rubans d'infini entre les humains.
J'ai pensé un jour distribuer ce mot, un peu partout, dans un jardin, une boîte aux lettres, sur le rebord d'une fenêtre, je me suis dit que chacun trouverait la réponse au pourquoi de sa rencontre
avec ce mot.
Je suis persuadée que ce merci, Carole, s'adressait bien à toi en particulier!

Hélène*
Répondre
C


Splendide, cette idée de distribuer des mots. Il y aurait aussi, à donner largement : "espoir", demain", "amitié", "amour"...



V
Tu en fais des trouvailles dis donc ! Oui, il y a des signes comme cela qui surgissent on ne sait d'où et qui sont si importants... D'autant plus que ce mot fut en effet très fort au moyen âge.
Répondre
C


Les trouvailles, dans une grande ville animée et peuplée comme l'est la mienne, on les fait facilement. 


Le sens des mots s'atténue, mais quelque chose leur reste toujours de leur origine.



G
certain même rajoute "beaucoup "
Répondre
C


Et c'est encore mieux !



L
Un peu comme si Amélie Poulain était passée par là, pour te remercier...
Répondre
C


Et qui sait ?



A
Merci: un petit mot pour dire la reconnaissance et affirmer que les plus petites choses ont un "prix" et que rien n'est jamais acquis...
Répondre
C


splendide commentaire : merci, donc !



N
J'imagine plutôt qu'un - une - de tes lectrices, pressentant que tu allais passer par là, y a déposé ce carton, sachant bien que ton regard le cueillerait...
Répondre
C


Mon ange gardien, probablement. 



A
Un merci agrémenté d'un sourire, tout aussi rare, c'est bien aussi!
Répondre
C


Sourire, un autre mot à "regarder" et à "méditer", probablement. Merci, Almanitoo.



Z
Oui...
j'aime bien moi aussi aller à l'origine des mots...

En attendant que l'image s'affiche j'ai lu, et j'ai pensé pourquoi jeté, pourquoi pas déposé...( je pense notamment à ces livres que l'on abandonne aux passants, je remercierais de cette façon si
j'en trouvais un...) et puis l'image s'est affichée..
Répondre
C


Arigato gozaïmass, Zadddie !



M
Un mot qui n'existe plus guère dans le comportement de la jeunesse... où tout est dû !
J'ai entendu maintes fois:on ne veux pas avoir à dire merci !
Pourtant c'est un lien entre le donné et le reçu..
très dommage cette indifférence.
Répondre
C


Pourtant, je l'entends beaucoup encore, ce petit mot si vaste. Ne désespérons pas !



D
bonjour, agréable ton billet du matin. Tu as raison, un mot particulier. Et qui a une particularité, on y pense quand il n'est pas là où on l'attendait
Répondre
C


Oui, c'est toujours quand les choses ne sont pas tout à fait où on les attend qu'elles font réfléchir.



R
Indépendamment du fait que, chez Villon, "merciz" n'avait pas le même sens puisqu'il faisait allusion à l'indulgence, au pardon, celui-ci, abandonné sur l'herbe, bientôt foulé aux pieds, ne
constitue jamais que le symbole du mot oublié par beaucoup de ceux à qui vous rendez un menu service dans leur quotidien : maintenir ouverte la porte d'un magasin, rendre de la monnaie, s'arrêter
en voiture pour permettre à un piéton de traverser, etc.

Et pour ceux-là qui considèrent que tout devient leur droit, aucune indulgence, aucun pardon !
Répondre
C


Souvent oublié, merci reste cependant très vivace. Heureusement. Mais il a bien perdu de ses sens anciens, au sujet desquels j'ai un peu plus développé le texte, après votre remarque très juste.



E
en espérant qu'avant qu'il ne s'envole, ce petit mot ait été efficace pour remplir la sébille...
( http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=3qWN3JA2vv0 )
Répondre
C


Merci pour le lien vers ton beau montage.



J
Bonjour Carole, petit mot mais qui en dit long... à préserver ! Merci à toi
Répondre
C


le petit mène souvent au grand, non ? Merci !!!



C
"Dieu en aura plus tôt de vous merci..." Un mot ancien qui me fait penser à messire François Villon.
Répondre
C


Merci donc pour cette référence !