Les gargouilles de Notre-Dame

Publié le par Carole

Notre-Dame de Paris, août 2011

Notre-Dame de Paris, août 2011

C'était en 2011, par un ciel d'été bleu moutonné de nuages légers comme fumée...
 
Elles menaçaient du poing, les anciennes gargouilles. Penchées sur l'univers, elles criaient au malheur de se tenir au loin. Elles étaient becs et ongles la gangue de laideur qui enserre le sacré pour que toute beauté se repose au secret.
Les yeux toujours ouverts, cornes à crever le vent, ailes à pointes de flèches, mâchoires à recracher les déluges et les guerres,
éternelles en diable, elles étaient les gardiennes.
 
Elles le savaient sans doute, ce que nous ignorions, qu'un temps pourrait venir où tout vacillerait. 
Les gargouilles, le sacré, la splendeur et les griffes, et tant de vieilles pierres où nos coeurs s'abritaient.
Dans la fumée qui monte vers le ciel qui noircit,
empuantie de cendres, 
comme un encens mauvais.
 
lundi 15 avril 2019, incendie de Notre-Dame de Paris
 
 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Rien n'est à l'abri d'un drame ici bas, nous, les pierres, même âgées qui traversent les siècles, par accident ou par malveillance, le feu est un Satan et les gargouilles ont eu beau... un bien triste spectacle pour les parisiens aux premières loges...
Répondre
M
Oui, la menace des gargouilles n'a pas suffit pour préserver la belle cathédrale. Quelle tristesse que de voir ces images à la télé. Cela serrait le cœur
Répondre
G
na pas confondre avec les chimères qui elles ne rejettent pas l'eau
Répondre
Q
J'ai manqué de mots devant ce nouveau drame... les tiens sont magnifiques.
Merci, Carole.
Répondre
M
Produit du génie des hommes, l'oeuvre se veut éternelle et le sera peut-être. Symbole d'une foi, d'une espérance, d'une force qui nous dépasse, mais aussi d'une ville et d'une culture européenne, Notre-Dame a vacillé mais reste debout. Nous ne savions pas que nous l'aimions à ce point-là.
Répondre
C
Même les gargouilles n'ont pu protéger l'église-mère de Paris. Mais le vaisseau n'a pas sombré : "Sed fluctuat nec mergitur".
Répondre
E
J'ai des souvenirs d'enfance et d'adulte liés à Notre-Dame. Certains intimes, d'autres qui ont fait les pages d'une terrible actualité.
Verrais-je un jour la cathédrale reconstruite ?
Tristesse....
Répondre
M
Le souvenir et l'envie de reconstruire viendront à bout du découragement, heureusement!
Répondre
A
"Tant de vieilles pierres où nos coeurs s'abritaient"... Je n'arrive même pas à exprimer ce que je ressens, merci Carole.
Répondre