La cloche

Publié le par Carole

    Le lieu avait un nom bizarre, qui nous avait bien amusés, autrefois, quand nous avions lu le panneau, à l'entrée du village : Coursillons.
    En fait de court sillon, c'était un gros bourg tranquille, allongé comme un ours au creux d'une vallée des Pyrénées, qui chaque soir s'endormait dans l'ombre bleue de la montagne.
    Longtemps encore, pourtant, dans la nuit qui venait, on voyait luire, au sommet le plus haut, la courbe hardie d'un clocher qui résistait à l'obscur dans un dernier élan du soleil.
    Il y avait un village, là-bas, un tout petit village plein de lumière, qui nous regardait tous, tandis que nous coulions dans la nuit bleue [...]
 
Suite du récit sur mon blog de récit et nouvelles cheminderonde.wordpress.com
 

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

La Baladine 14/07/2017 12:13

C'est joli et amusant, ce nom! J'avais plutôt "le sillon qui court"...