La fête sur le talus

Publié le par Carole

    Quand ça a commencé ? Je peux pas vous dire exactement.
    Au début de l'après-midi, je pense. Après le repas, je m'en suis aperçu, vers une heure et demie-deux heures, quand je suis sorti, avec ma femme, prendre le café sur la terrasse. Il faut dire que c'était un dimanche après-midi superbe, doux et ensoleillé, venté juste ce qu'il fallait. A passer au jardin, sans montre, en sirotant quelque chose, en lézardant au soleil bien tranquille, dans le parfum des lilas. Le premier jour de beau temps en mai, après des mois et des mois de pluie battante et de temps frisquet.
    Donc, avec ma femme, on est sortis sur la terrasse, prendre le café, se reposer au soleil.
    On a tout de suite entendu.
   C'était comme une sono qu'on aurait poussée à fond, mais le son devait venir d'assez loin, parce qu'il nous arrivait par vagues, avec le vent, des bouffées d'une espèce de musique, qui roulaient vers le lotissement, et qui repartaient plus loin, puis qui revenaient encore [...].

Suite du récit sur mon blog de récits et nouvelles cheminderonde.wordpress.com

 

Publié dans Récits et nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article