Le mieux est de savoir

Publié le par Carole

Le mieux est de savoir
A Blois, ville de Ben, j'ai rencontré cette maxime, copiée par un amateur de lumière sur un compteur à gaz :
 
LE MIEUX
EST DE
SAVOIR
 
A Blois, ville du doute, accroupie en Diogène devant un compteur à gaz qui philosophait dans la rue, je me suis demandé si.
 
Car savoir, est-ce vraiment le mieux ? Qu'est-ce que c'est donc, savoir ? Est-ce même que cela existe ? Et le pire n'est-il pas de croire savoir alors qu'on ne peut savoir que si peu, ou rien ? 
Et savoir, à supposer que cela soit tout de même possible, est-ce que ce n'est pas terrifiant, aussi ? Est-ce que cela ne l'a pas fait trembler, lui-même, celui qui a posé sur son compteur ce R prêt à tomber, ce R tout hésitant, au bout de son élan, avec son long jambage entraîné vers le vide, comme un funambule en danger ?
Car est-ce que savoir ne mène pas à forcément à pouvoir qui bouleverse l'ordre du monde ?
Et est-ce que savoir, en définitive, ne débouche pas sur l'évidence des catastrophes, sur l'explosion des désastres, et sur la certitude atroce de cette mort à quoi tout nous conduit, mais que nous ne pouvons contempler davantage que le soleil ? 
 
Pourtant, il y a en nous, toujours, cette force qui veut. Ce désir obstiné, qu'on ne peut arrêter, roulant depuis des siècles sur le chemin obscur comme un tonneau dans son rond de lanterne. Qui nous pousse en avant, qui nous dit que le mieux, oui, que le mieux, toujours, quoi qu'il en soit, quoi qu'il en coûte, c'est quand même de continuer. 
Que le mieux, malgré tout, c'est encore d'essayer et d'essayer encore
de savoir.
 

Publié dans Fables, Blois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dalva 25/03/2017 11:15

Oui, la barre de ce R qui tombe donne une impression toute particulière.
Dernièrement, dans une relation amoureuse, j'ai cherché à savoir; J'ai même été un peu intrusive. Pour savoir. Tout ce que j'ai gagné, c'est de ne pas savoir grand chose et de m'être fait du mal avec ce pas grand chose.

Pascal 12/03/2017 20:57

Tu as vu, il a majusculé le S de savoir qui était déjà en lettre majuscule...
Comme pour dire que le savoir commence en majuscule et se termine avec un R en queue de poisson comme tu l'a si bien dit

Martine 06/03/2017 08:10

Tu dis vrai Carole. Ce besoin de savoir est plus fort que nous. Et pourtant, parfois, je me passerais bien de savoir certaines choses.

Et puis, croire que l'on sait beaucoup dans des tas de domaines. Mais au fond, nous ne savons pas grand chose.
Jean Gabin a chanté " je sais"

https://www.youtube.com/watch?v=orDR4JA91F4

jill bill 04/03/2017 01:08

Ah.. savoir, comme ces archéologues qui veulent à tous prix connaître notre passé lointain, savoir, comme le savoir, et puis savoir, avoir une réponse, parfois je ne veux rien savoir... ;-)

Pastelle 03/03/2017 22:33

Moi aussi j'ai besoin de savoir, quel que soit le prix à payer pour ça.

JC 03/03/2017 16:29

Pourtant, tout n'est pas bon à savoir ! C'est tellement angoissant parfois ! Vivre un peu sur notre nuage fait tant de bien ! Bonne soirée Carole. Amitiés. Joëlle

zadddie-lllelie 03/03/2017 01:32

....
disons que savoir donne l'impression de pouvoir maitriser,(ré)agir....quoique...

Quichottine 02/03/2017 19:47

Tu as toujours les bonnes questions... et, moi, je reste devant ce vide de mes réponses.
Vouloir c'est pouvoir dit-on... je ne suis pas certaine qu'il ne faille pas d'abord savoir avant de faire, mais ce que je sais, c'est que le pouvoir n'est pas toujours mis au service du savoir.

Que de questions !
Mais j'ai aimé ce moment partagé avec toi sur tes pages. Merci, Carole.

Dominique Bouvet 01/03/2017 14:08

Bonjour Carole.
J'aime beaucoup ce questionnement, est il bon de savoir? Et la réponse qui doit fluctuer en fonction de notre humeur du moment.

FAN 27/02/2017 17:02

vivre avec le savoir, vivre pour le savoir, telle est la question!! une quête qui me fait penser à l'astrologie et son l'horoscope!!hihi Parfois, il vaut mieux ignorer et parfois c'est bon le savoir qui nous donne à réfléchir!!!J'adore cette maxime et savoir la lire!!! Aussi, il est bon de savoir lire!! Bisous Fan

Jean-Pierre Tondini 27/02/2017 12:43

Le Savoir... C'est très surfait. Je préfère le Faire. Et puis, un lieu commun nous dit que si on doit savoir une chose : qu'on ne sait rien. Alors, une tasse de thé, un bon film d'aventure...

Catheau 27/02/2017 11:30

“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux ”, disait Sénèque.

mansfield 26/02/2017 19:45

tant que savoir reste une préoccupation, l'envie de vivre est la plus forte, faisons-là enjamber le temps!

Nounedeb 26/02/2017 18:16

Profond questionnement. Savoir que nul savoir n'est certitude?
J'aime ton empathie pour la jambe du R...

almanito 26/02/2017 14:40

La lucidité avant tout, même si elle est inconfortable. C'est Ben je crois, justement, qui a créé la fondation du doute et du questionnement.

Carole 26/02/2017 14:56

Oui, tout à fait. A Blois.

Aloysia 26/02/2017 11:42

Merci encore pour ce beau texte. Mais que sait-on ? Comme le disait Socrate, tout ce que l'on pense savoir finit par sombrer dans l'erreur.

Richard LEJEUNE 26/02/2017 07:36

Bel hommage, pénétrante réflexion à propos de deux verbes que nous, Belges, maltraitons si couramment ...