Scotch encore

Publié le par Carole

main---scotch.jpg
 
Ils sont là de nouveau, les bonshommes "scotch", ces épouvantails de carton ficelés d'adhésifs qui viennent aux beaux jours rhabiller bornes, poubelles ou boîtes aux lettres, prêtant aux objets les plus ternes leurs grandes silhouettes dégingandées, pour nous inviter à jeter dans la ronde des métamorphoses et des rêves enfantins nos regards qui s'éteignent, mouchés par l'habitude.
Celui-ci avait des mains brunes et ridées de paysan, accrochées à la pierre. Des mains nues sous la pluie, crevées d'ampoules et de plis. De larges mains de bûcheron, des mains de forgeron. Des mains de mousse et de carton, pianotant leur grand air sur les tambours du monde. Des mains de trois fois rien, qui faisaient illusion. Des mains de géant vacillant, qui se tenaient aux murs. Des mains de conquérant, des mains de mendiant. Des mains pour se serrer, des mains pour caresser. Des mains comme des troncs, pour franchir les ravins. Des mains de pauvre gars, à prendre par la main. Des mains pour les fardeaux, à ouvrir patiemment. Des mains pour les prières, à déplier dans l'ombre. Des mains comme des poings, des mains comme des coups. Des mains de bandelettes à tomber en poussière, des mains de sciure blonde à disperser au vent. Des mains aux lignes entremêlées qu'on ne savait plus lire, brouillées comme des cartes qu'on aurait trop battues. 
Des mains vraiment humaines.
 
Scotch en 2012, c'est ici : http://carole.chollet.over-blog.com/article-scotch-106684512.html

 

 

 

 

Publié dans Nantes

Commenter cet article

Catheau 10/06/2014 19:16

Une main qui me fait peur...

Jonas D. 26/05/2014 22:49

Initiative à méditer. Si les peaux se couvraient de ces rubans, ne serions-nous pas toutes et tous soudain de la même couleur ? Jonas

Richard LEJEUNE 26/05/2014 08:04

Souvenons-nous des mains, voici des dizaines de milliers d'années, appliquées déjà sur les parois de grottes de la Préhistoire ...

zadddie 26/05/2014 01:40

oui...le regard et les mains...ce que nous sommes..

flipperine 26/05/2014 00:09

des mains qui bâtissent le monde que l'on voudrait voir en paix

mansfield 25/05/2014 20:41

Des mains pour empoigner la vie à bras le corps, merci Carole!

PASSION SCULPTURE 25/05/2014 18:39

Tes écrits me permettent de regarder ces créations avec un autre oeil.
Une forme de LAND ART - il suffit des paroles qui vous touchent pour regarder d'un autre oeil.
LA PAROLE !!!!!! c'est souvent ce qui manque pour se comprendre.
MERCI

cafardages 25/05/2014 15:11

on en reste scotchés ! Facile hein, bon dimanche à toi en tout cas

Carole 25/05/2014 15:25



J'avais fait le jeu de mots dans le premier article, alors je l'ai évité dans le deuxième. Mais il s'impose ! Merci.



Nalo 25/05/2014 13:54

Texture insolite !!

hamza 25/05/2014 11:46

Bonjour Carole - très beau texte qui nous fait comprendre que dans cette vie tout s'exerce grâce à la main, aux mains. C'est vrai. A y bien penser, ce sont elles qui exécutent dans cette vie. Bravo
continue

Carole 25/05/2014 18:20



Merci Hamza. La main, c'est un peu l'origine de l'humanité en tant que telle, pour le meilleur et pour le pire, bien sûr.



Anne-Marie 25/05/2014 09:39

Je suis allée faire un tour sur ton article ( celui que tu mets en lien). Ce qui me touche, au-delà de la réalisation, c'est l'idée qui sous-tend tout ça. Des réalisations éphémères et "légères"
dont la seule prétention, il me semble, est de nous faire sourire, rêver et nous échapper du quotidien.

michèle 25/05/2014 07:36

Beauté des mains de toutes sortes et de tous âges. Beauté de tes mots volubiles qui les évoquent!

almanito 25/05/2014 06:03

Je viens d'aller voir ton lien et m'aperçois que je suis loin d'avoir tout vu chez toi! Il n'est pas si maladroitement réalisé, ce bonhomme très expressif qui regarde au loin comme une invitation
au rêve.
Et cette main qui ressemble tant aux nôtres, capables de tant de dures besognes et pourtant si fragiles...

jill bill 25/05/2014 00:36

Oui je me souviens du lien... Une mode après le tag... sourire, ça vous change la main d'une statue ici, merci Carole... bonne nuit... ;-)