Nativité

Publié le par Carole

    J'ai jamais su d'où qu'ils étaient venus ni pourquoi. A mon avis, ils avaient été chassés de quelque part.
    Je les ai vus arriver à pied avec leurs drôles de vêtements démodés et leurs sacs en plastique. C'était juste la veille de Noël. Ils tournaient en rond, ils se décidaient pas. Ils avaient peut-être un peu peur, parce qu'ils voyaient bien que je les avais vus. Finalement comme la nuit tombait, et qu'il fallait bien qu'ils se décident à pas cher, ils ont poussé la porte de la vieille maison et ils se sont installés.
    "Ils vont pas avoir chaud là-dedans, j'ai pensé, vu que c'est abandonné en ruines depuis plus de dix ans, et qu'y a un arbre qui pousse dans la porte qu'on peut plus la fermer vraiment et qu'elle reste toujours à moitié ouverte." [...]
 
Suite du récit à lire sur mon blog de récits et nouvelles cheminderonde.wordpress.com
 

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

Quichottine 23/12/2014 16:41

Je file lire la suite dans ton autre chez toi... :)

JC 22/12/2014 08:10

Merci Carole pour ce beau conte de noël. On aimerait qu'il soit réalité, que le mot accueil ait un sens en nous. Amitiés. Joëlle

Martine 22/12/2014 06:39

La peur de l'inconnu, de l'étranger qu'il soit d'Istamboul ou de la ville d'à coté. C'est terrible.

Merci pour cette belle histoire Carole
Bon Noël
;)