La fontaine

Publié le par Carole

Fontaine Wallace - Guirlande
   Fontaine Wallace - Place de la Bourse - Nantes - 22 décembre 2014 à 16h30
 
 
Il y a longtemps que je souhaitais vous parler de ces fontaines de bronze. On les appelle "fontaines Wallace", parce que qu'un philanthrope nommé Wallace les a offertes un jour aux pauvres gens des villes. C'était après la guerre de 70 et le siège de Paris, quand l'eau manquait aux humbles, et c'était une belle action, de celles qui rafraîchissent et retrempent à sa source le coeur desséché d'égoïsme de notre âge de fer.
Mais qui prête encore attention à ces vieilles fontaines détrônées par chaque robinet ? Qui donc s'intéresse aujourd'hui à ces athlétiques cariatides portant sur leurs épaules tout le poids de Bonté, Simplicité, Sobriété et Charité ?
 
Pourtant, cette année, c'est arrivé comme un petit miracle : quelqu'un a honoré d'une guirlande notre fontaine Wallace de la place de la Bourse.
 
La guirlande est modeste, alourdie de sequins comme une Esméralda. Elle penche un peu du côté de Bonté - celle qui a les yeux ouverts.
Et vraiment c'est si beau, cette pauvre guirlande, sur le bronze sévère, c'est si généreusement vivant, cette ficelle rouge, face au vieux palais de la Bourse devenu temple du commerce, qu'on croirait que l'esprit de Noël vient de se poser là comme un oiseau, pour boire, en sans-abri qu'il est, au mince filet d'eau de l'ancienne fontaine.
 
***
 
Hier soir, j'ai écrit ce texte. Et, ce matin, j'apprends qu'un automobiliste "fou", fonçant dans cette rue que borde la fontaine, trois heures exactement après que j'ai pris ma photo, a fauché dix personnes au marché de Noël, qui se tenait tout près.
La guirlande s'est tachée de sang. Les cariatides sombres emportent le cercueil des espérances mortes.
Et l'oiseau de Noël s'est envolé au loin dans la fureur du monde où se perd son chemin.
 
Fontaine, donne-nous encore à boire de ton eau qui ne se lasse pas. Ne va pas, surtout pas, ne va pas t'assécher.
 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour Carole,
J'aimerais savoir pourquoi disez vous que Bonté c'est celle qui est à droite de la Guirnalde. J'essaie de identifier les cariatides et si vous avez une raison j'aimerais la connaître pour voir si vous pouvez m'aider. Merci à la avance.
Répondre
F
quelle belle fontaine et vraiment les fous existent sur cette terre
Répondre
N
La fontaine semble porter sa guirlande de sang. Bonté, sobriété, simplicité, charité sont de bronze. La folie passera. Il faut le croire.
Répondre
X
Oui et j'ai appris que le jeune homme de 25 ans, gravement touché, est décédé. Quelle folie que de mourir pour rien à 25 ans comme récemment Rémi Fraisse. J'ai pensé à vous en apprenant la nouvelle
hier soir et je me suis dit que vous seriez touchée.... Je le suis aussi.
Accessoirement : les fontaines Wallace, loin de laisser certaines bourses indifférentes, sont redevenues très à la mode....
Répondre
G
La guirlande rouge aurait-elle été un signe..tu racontes bien les choses.
Répondre
Q
Je ne peux rien ajouter... je suis triste pour ceux qui ont été fauchés ainsi par un dément...

Sans que l'une ou l'autre de ces dames qui veillent sur nous puissent rien faire...

Mais s'il existe quelque part un être suprême, un ange, une fée, qui puisse nous protéger et laisser l'eau de la bonté se répandre sur tous, qu'il fasse vite....

Passe une douce soirée.
Répondre
M
Ne pas fermer les yeux.. ni sombrer dans ce monde de haine et de barbarie. Continuer de voir l'oeuvre et la beauté de ceux qui ont cru en l'homme.
Répondre
L
Nombreuses à Paris, ces fontaines sont aussi très nantaises. Mister Walace les avait commandées au sculpteur nantais Charles-Auguste Lebourg.
Amicalement.
Répondre
A
A l'exemple de leurs "sœurs cariatides" Simplicité et Sobriété qui ont toujours les yeux fermés, Bonté et Charité finiront par baisser les paupières, elles aussi...
Répondre
A
Tant de raisons de ne pas avoir d'espoir...
Répondre
J
Je découvre cette fontaine et apprends pour la folie d'un homme... une "mode" en ce moment, c'est dingue !
Répondre
J
Merci Carole
Répondre