Les joueurs de cartes

Publié le par Carole

joueurs-de-cartes.jpg
 
Une reproduction des Joueurs de cartes de Cézanne trônait chez mes grands-parents, au-dessus du piano droit et de la petite table de marqueterie qui jouait "La donna e mobile" lorsqu'on en soulevait le couvercle.
Ce grand tableau sombre me fascinait. Il me semblait toujours en le regardant que, si je pouvais en approfondir le sens, je connaîtrais le secret. Le secret de la vie, celui que les adultes me cachaient. Mais jamais je n'y parvenais.
Je les ai revus tout à l'heure dans la rue, mes Joueurs de cartes, encadrés dans la vitre d'un bar. Deux hommes luttant avec les cartes truquées du destin, près de la bouteille aux illusions. Perdus dans les ombres qui passent et les reflets qui fuient. Déjà presque effacés. Mais oublieux de tout, absorbés dans leur jeu, comme s'ils ne savaient pas qu'ils avaient déjà perdu la partie tous les deux. 
Cela n'avait aucun sens. Et pourtant c'était beau, fascinant, bien digne d'être peint. 
Il n'y avait pas, il n'y avait jamais eu d'autre secret.
 
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Come j'aime observer ce qui se passe autour de moi, j'ai toujours été fascinée par les joueurs de cartes .Le monde leur appartient , rien n'existe autour d'eux !
J'aime beaucoup la musique que je ne connaissais pas.
Douce soirée Carole
Répondre
C
Et qu'importe le sens après tout si le jeu nous absorbe et si les émotions et désirs qu'il provoque suffisent à nous le rendre précieux?
Répondre
J
Nous avons tous une image, un tableau gravés dans notre mémoire depuis l'enfance. Une énigme devenue réalité. Je trouve cela dommage parfois. Amitiés. Joëlle
Répondre
C
Une bouteille avec une étiquette rouge, du cola ?
Répondre
C


Et l'autre,  de la bière. Des joueurs de cartes d'aujourd'hui.



E
pas d'autre secret... peut être que parfois (toujours ? aussi ?) les choses sont ce qu'elles paraissent être
Répondre
B
Comme quoi Cézanne est intensément moderne.
Répondre
C


Eternel !



M
Car le secret réside dans le plaisir d'un moment partagé!
Répondre
C


Une autre façon de bien "jouer" sa partie.



D
Oui, c'est vrai ! Ces joueurs ressemblent vraiment à ceux du tableau.
Répondre
N
Temps qui passe, temps suspendu...
J'apprécie aussi le commentaire de Richard Lejeune.
Bonne journée, Carole.
Répondre
C


J'aime beaucoup vos deux commentaires. C'est bien ce dialogue ou début de dialogue.



A
C'est fou ce qu'une image, un tableau, peuvent exciter l'imagination. J'en sais quelque chose...
Répondre
C


Quand j'étais enfant, je passais des heures à étudier ce tableau. C'est formidable, en fait, les reproductions.



R
D'une certaine manière, tous, nous sommes des joueurs de cartes.

Le tout réside dans la manière dont nous nous organisons avec celles qui nous ont été distribuées !
Répondre
C


Excellente analyse ! Merci.



A
Les joueurs pensent toujours avoir un pouvoir sur le destin, il y a bien plus que le jeu lui-même dans ces parties inlassablement recommencées et pourtant vaines.
Répondre
A
Pour ma part, en les voyant, j'aurais pensé au film de Pagnol, le 1er de la trilogie ( Fanny, je crois) et dont, comme les deux autres, je ne me lasse pas!
Répondre
C


Pourquoi pas ? Mais comme je partais d'une "scène vue" c'est en termes d'image que j'ai réfléchi.



J
Les joueurs de carte, je suis allée voir sur le net ceux du peintre célèbre, eh oui une fois dans leur jeu le monde d'arrête de tourner....une façon de tuer le temps.... Merci, jill
Répondre
C


Il y a plusieurs versions du tableau. Je pensais à la reproduction de mes grands-parents qui correspond au tableau du musée d'Orsay.