Le tocsin

Publié le par Carole

Il était dans les bois de La Brosse avec le patron quand ça avait commencé. 
Là-bas, tout près, très loin, il n'était pas très sûr. Un drôle de bruit, comme des bûcherons qui auraient jeté la hache sans répit, un vacarme sourd et pressé qui inquiétait.
Il posa sa hache. Écouta.
Cela venait de partout. De Châteauneuf et de Saint-Denis. De Saint-Martin et de Germigny, et même de l'autre rive de la Loire.
Les cloches.
Elles sonnaient sans s'arrêter, toutes ensemble, au rythme fou d'un forestier enragé [...]
 
Suite du récit à lire sur mon blog de nouvelles cheminderonde.wordpress.com

 

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

flipperine 03/08/2014 16:51

voir autre blog

mireille 03/08/2014 09:58

Emouvant souvenir me rappelant que mes deux grands pères sont partis à cet appel du tocsin par ce bel été....alors qu'ils avaient la jeunesse devant eux, une famille à construire, avec leur femme
qu'ils aimaient...Ils sont revenus du Chemin des Dames ,couverts de blessures celles de leur âme ne se sont jamais refermées ...elles se sont transmises dans nos jeunes branches qui ont aussi
connus des cassures....Aujourd'hui en toute conscience, je demande à genoux , réparation pour tous ces poilus morts ou blessés et toute cette souffrance.mireille

Carole 04/08/2014 01:12



C'est très bien dit : les blessures de guerre se transmettent de génération en génération.