Obstination

Publié le par Carole

l-entete-2.jpg
 L'Entêté, port de l'Erdre - Nantes, 10 février 2012
 
Lui, c'est moi. Pas le bateau, pas le grand entêté bien amarré au port. Bien sûr que non. Mais le minuscule entêté, celui qu'on ne remarque pas, ou si peu, l'oiseau maladroit sur ses pattes et qui glisse, solitaire, de carreau de glace en carreau de gel, sur le grand échiquier de sa vie. Obstiné, comme s'il allait y arriver quand même. Ou comme si ce n'était pas l'essentiel.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
l'oiseau mal adroit sur ses pattes que je suis moi souvent va tenter de découvrir - approfondir - toutes ces facettes de vous, Carole, car il est curieux ... d'une curiosité bien intentionnée
s'entend, mais je pense que vous en êtes consciente ...
Répondre
C


C'est très gentil, merci !



J
Etonnante mise au point sur vous-même ...
Quand on la découvre quelques mois plus tard, avec - sans doute - une importante évolution dans vos textes ... mais mise au point qui précise aussi - j'imagine - les fondements de cette évolution
...
Ceci dit : je ressens que cette description vous sied à merveille ...
Répondre
C


Il convient aussi de rattacher ce texte à une série sur les "vertus" qui contient aussi "espérance", "hospitalité", "audace", "amitié", "sagesse", "discipline", "anticonformisme" (et où les
photos ne sont pas toujours commentées). Une expérience dont "patience", repris plus récemment, témoigne également.


Quant à l'autoportrait, il faut ici le concevoir comme fragmenté, de texte en texte - comme tout humain j'ai bien des "faces", que je ne saisis pas moi-même dans leur globalité...


Merci de revenir aux sources du blog. Je reclasserai les textes un jour, mais ce sera avant de tout arrêter, évidemment, car on ne découvre l'ordre et le sens que lorsque l'histoire se clôt...



J
« Si la cause est bonne, c’est de la persévérance. Si la cause est mauvaise, c’est de l’obstination. », ce n'est pas de moi mais ça me semble bien "coller" à ton billet.
Amitiés
Répondre
C


Alors, disons que je m'entête, ce ne  sera ainsi ni l'un ni l'autre...



A
Entêtée, j'ai reçu ton regard, accueilli quelques mots pour plus tard... Merci profondément pour ton regard, Carole. Anne
Répondre
C


Anne, pour te remercier je t'ai dédié hier mes "trognes" (encore des entêtées !). Elles sont aussi offertes à Adamante qui vient de m'inviter dans sa communauté. Je referai la photo au printemps,
car ces obstinées ont tout de même encore besoin de quelques jours pour épanouir leurs bourgeons...


Carole



B
J'aime beaucoup le contraste entre la couleur du bateau et le fleuve gelé, et cet oiseau posé sur la glace. Une belle ambiance
Répondre
C
J'adore... et l'oiseau posé sur une morceau de glace corrobore ce que tu dis ...
Répondre