Eté aux couleurs du village

Publié le par Carole

Eté aux couleurs du village
Eté sur les joues rouges des doux coquelicots.
Eté au duvet blond des avoines mûries.
Eté dans le grand ciel lavé des sources bleues.
Eté dans le vent fou habillant les draps blancs.
Eté sur le clocher frappant d’or le vieux coq.
Eté sur l’épi jaune qu’on fauchera demain.
Eté dans les pluies noires s’en allant vers l’automne.
Eté froissant d'orages les drapeaux bleu blanc rouge.
Eté dans les glycines pleurant des larmes roses.
Eté dans l’appel gris des tourterelles au soir.

 

Publié dans Le village : Selommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
L'été rimerait-il avec éternité ? Belle journée Carole. Amitiés. Joëlle
Répondre
G
J'aimerai que ce bel été dure ....tout l'hiver
Répondre
P
L'été se balance
au rythme de tes mots
instants d'été
Répondre
Q
Très belle déclinaison d'été... j'aime !
Merci, Carole.
Passe un bel été.
Répondre
Z
joli!
Répondre
L
Quel bel été, que celui que tu nous décrit!
Un joli rêve!
Bises
Répondre
A
L'été teinté de couleurs douces, un été d'autrefois qui sent l'enfance...
Répondre
M
La photo est fort jolie et le poème très beau, d'une simplicité esthétique et évocatrice.
Répondre
A
Un bien beau poème, plein de beauté et de nostalgie, qui me rappelle subitement que "été" est aussi le participe passé du verbe "être".
Répondre
N
En folle avoine fleurit le coquelicot
Sous ta plume l'été flotte comme drapeau.
** )
Répondre
C
très joli ! Merci, Nounedeb
J
Un été est si vite passé... au dessus de nos têtes, merci Carole
Répondre