Une étoile en hiver

Publié le par Carole

etoile-rouge-lampadaire.jpg
 
Etoile vers demain,
Petite étoile du village,
Accrochée toute nue,
Ecorchée toute rouge,
Au poteau électrique. 
Modeste rose au vent glacé,
Fleur de pauvre lumière,
Traversant seule le noir,
Comme un coeur en hiver.
Aiguille vive de Noël,
Piquée dans le tissu des nuits,
Pour tracer le chemin
Qui n'ira pas bien loin.
Petite étoile du village, 
Petite larme de courage,
Trempée au feu 
 De l’espérance.
 
Et nous qui te voyons à peine.
Et nous qui ne prenons pas garde.

Publié dans Le village : Selommes

Commenter cet article

jamadrou 11/01/2013 09:44

aujourd'hui cette étoile brille très fort.

Cardamone 30/12/2012 22:24

Très joli! Merci une fois encore pour la grâce avec laquelle tu nous fais voir la beauté des simples choses.
Avec tous mes meilleurs voeux

Valentine :0056: 30/12/2012 19:17

Tout à fait... très émouvant, ton poème ; en effet, il faut saluer les petits efforts ! Bonne soirée, Carole.

Erato :0059: 30/12/2012 18:56

Quelle douceur ce poème ...un regard magnifique ....j'aime beaucoup " piquée dans le tissu des nuits.
Douce soirée, bises Carole

Nounedeb 30/12/2012 17:04

Elle est unique, et elle brille vaillamment comme une star sous les sunlights.

christiana 30/12/2012 15:36

Je te souhaite une année 2013 remplie de poésie, de créativité, de photos et de mots. De rêves!

zadddie 30/12/2012 12:28

j'aime bien cette image..

Nais' 30/12/2012 11:46

Bonjour Carole !
Au contraire, toi tu y as pris garde... C'est l'essentiel et ca nous offre un joli texte. Encore de bonnes fêtes !
Bises, belle journée

emma 30/12/2012 11:23

cela fait une composition dépouillée et graphique sur le bleu de la nuit...
la hiérarchie des décos de Noel, depuis le faste des centres villes somptueux jusqu’à la petite étoile des rues modestes, voire le “rien” de certains villages, évoque la façon dont Talleyrand
servait ses hôtes, depuis le “Monsieur le duc me fera–t–il l’honneur d’accepter...” jusqu’au lapidaire “boeuf ?” au convive du bout de table

jill bill 30/12/2012 09:29

Simplement l'étoile du berger ! Il n'en fallait pas plus la nuit de Noël vrai... Laissons les grandes villes à leur débauche lumineuse ! Merci...

Danielle 30/12/2012 09:28

Bonjour Carole

j'aime ce regard sur l'étoile du Berger
encore Joyeux Noël
amicalement
Danielle

almanitoo 30/12/2012 08:35

Ce petit village recèle décidément bien des trésors!
Tu as le don de les voir et de les révéler très joliment.
Les petites choses simples deviennent alors magiques,et remplies d'espoir.

Danielle 30/12/2012 08:06

Bonjour Carole

encore un Joyeux Noël
J'aime ceregard sur l'étoile du Berger
merci
amicalement
Danielle

louv' 30/12/2012 06:59

Petite étoile émouvante et pathétique. Quel bel hommage tu lui a écrit !
A bientôt Carole, merci.

M'amzelle Jeanne 30/12/2012 06:23

Tout en simplicité.. elle est nue cette étoile et chère Carole, tu as trouvé les mots pour le dire,j'aime beaucoup!
"Ne serais-ce qu'un" et tout peut être transformé!
Je serai heureuse de te retrouver l'année prochaine...et te souhaite beaucoup de douces et tendres choses.
Bises de Jeanne