Voyons voir

Publié le par Carole

voyons-voir-4.jpg
 
 
"Voyons voir"... j'ai lu cela rue Belle-Image... et j'ai pensé : "Que voilà une expression qui me plaît !... voyons voir... voyons voir pourquoi..."
Il y a tant dans ce redoublement du verbe, dans ce bégaiement des mots qui tournent sur eux-mêmes et se regardent voir... la lenteur de celui qui réfléchit, qui va son petit bonhomme de chemin, la curiosité calme du passant qui fait tout doucement son parcours de vivant, en ouvrant bien les yeux, sans se presser... oui, on le voit - voyons voir... - ajuster ses lunettes, mettre ses mains en visière, s'approcher, tourner autour, passer devant, et puis derrière, s'éloigner, revenir, étudier, chercher l'angle juste, le pli profond ou l'étrange recoin.
Voyons voir... car il est si important de voir, et de savoir voir, en ce monde éphémère et tout bruissant d'images, de belles et de laides images, de plates et fortes images, et de tant de passages... alors on le dit deux fois plutôt qu'une, on laisse un peu traîner les mots, voyons voir... et tout en parlant on se penche pour observer les dessus, les dessous, les à côtés, les petits riens, les ombres et les bosses, les coins de lumière et les parties rouillées, toutes les faces de la chose ou de l'idée qu'on a ramassée, recueillie ou cherchée dans ce grand fouillis, et qu'on soupèse et qu'on palpe, et qu'on essaie, qu'on réessaie... voyons voir... 
Voyons voir... et qui sait si nous ne verrons pas au bout du compte tout à fait autre chose que ce que nous avions d'abord cru voir ?... voyons voir... qui sait ce que nous réserve le monde, quand nous venons à lui d'un pas tranquille, quand nous nous approchons, que nous lui sourions, que nous faisons route lente avec lui, sans admiration, sans dégoût, sans effroi, juste comme ça, pour le plaisir, et que nous prononçons sans hâte, dans cet impératif qui ne donne pas d'ordre, mais rien qu'un peu d'élan, un conseil brave d'amitié,  - ou qui peut-être est simplement une question qui s'ouvre :  " Voyons voir... " ?

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
tu dis :" le mot "passage" et le mot "passant" sont ceux que je préfère à tout ! " tu te rappelles Aragon : "rien ne passe après tout, si ce n'est le passant" - le mot "passeur" est encore plus
beau, non ?
Répondre
C


Passeur, oui, je prends ce mot aussi. Passeur emmenant les passants, d'une rive à l'autre.



P
Quel joli décorticage pour cette presque désuète expression !
Répondre
C


J'espère qu'elle pourra continuer sa vie, cette belle expression... car elle en dit très long.



D
"belle vue".. j'aime ça, et suis très heureux que tu fasses un petit flash sur zadddie, que je suis depuis pas mal de temps.. Un talent particulier, elle...
Répondre
C


Oui, c'était l'occasion d'attirer un peu l'attention sur Zadddie !



B
Voyons voir, une drôle d'expression qui nous vient de la loin, on l'utilise très peu de nos jours...C'est amusant de la ressortir comme ça des vieux cartons ;0)
Répondre
C


Je l'utilise encore, moi. Mais, voyons voir... je me demande si je ne commence pas à me faire vieille... 


A bientôt, Balladine.



V
Une analyse rebondissante, aussi curieuse et réfléchie que son objet ;-)
Répondre
C


pas mal d'emboîtements, c'est sûr... merci, Valdy.



M
C'est une très belle illustration de l'affût compulsif du photographe!
Répondre
C


Tu réagis en photographe. Tiens, voyons voir, j'en ai déjà parlé de cet affût du photographe, c'était dans :


http://carole.chollet.over-blog.com/article-le-photographe-102744332.html


Merci, Michèle qui sait voir - et bien voir.



T
Une jolie expression qui invite le regard

Douce journée CAROLE

Bisous

timilo
Répondre
C


Merci, Timilo. A bientôt.



Z
Et puis c'est aussi toi" voyons voir"...Tu vois et tu racontes, tu tisses et c'est pas mal...
Répondre
C


tu veux dire : "tisser" photos et mots ? c'est ce que j'essaie de faire.



Z
(rouge)( je suis)
Amitiés
Répondre
C


Ne rougis pas : c'est vrai que tu fais un beau travail qui "fait voir"... Et rien n'est plus important !


A bientôt.



H
¨Voyons voir¨ comme ¨Allons nous promener dans les replis des choses¨
J'imagine cette expression aux lèvres des âmes se lançant dans le monde, insouciantes et contentes d'aller juste voir comment sont les êtres vus de dedans.

Hélène*
Répondre
C


Voir "de dedans", une expression à inventer, qui me plaît déjà ! Merci, Hélène.



E
De deux petits mots , tu as le don d'en faire tout un exposé passionnant . Voir , tout le monde voit......mais savoir voir , c'est autrement plus difficile .C'est savoir s'ignorer pour voir
réellement ce que nous voyons!
Belle soirée, bises Carole
Répondre
C


Tu as raison, il est difficile d'apprendre à s'effacer, pour voir d'un peu plus loin que nous-même... 



M
Voyons voir quelle belle image cache cette rue... une beauté FMR, ou un passage plus spirituel et durable... tant de choses en un seul lieu !
Répondre
C


Oui, c'est la maison de la poésie qui a choisi cette rue suggestive pour y coller cette affiche elle-même si suggestive... il ne restait plus qu'à prendre la photo...



P
C'est l'expression que j'entends fréquemment chez les personnes qui vont chercher leurs lunettes pour aller plus profondément dans une lecture ou une observation; aller voir de plus près, ce qui a
retenu son attention ou sa curiosité...
Merci Carole à toi qui nous invites à aller toujours plus au coeur des choses ou des évènements et à approfondir nos réflexions .
Bisou, Plume .
Répondre
C


Oui, il faut toujours mettre ses lunettes ! Merci, Plume.



G
Bien vu si j'ose dire
Répondre
C






N
Voyons voir. On est attiré, mais on se retient, on prend un peu de recul, on savoure ce moment où on n'a pas encore vu, une mise en bouche - pardon, en oeil, avant que de regarder, et de regarder
pour te lire! avec une gourmandise retenue. Encore une fois,bravo!
Répondre
C


Ce commentaire me touche tellement, Nounedeb, merci ! A bientôt.



M
Une expression décortiquée de belle manière, bravo Carole!
Répondre
C


Merci, Mansfield, à bientôt.



J
Une manière de regarder avec attention, avec intérêt. Voilà une expression que les anciens utilisaient souvent. Peut-être prenaient-ils plus le temps de voir, d'écouter, de sentir... Belle journée
Carole. Joëlle
Répondre
C


C'est vrai qu'on l'emploie moins... un comble dans une civilisation de l'image ! Merci, Joëlle.



A
voyons voir... pourquoi, même dans mes nombreuses périodes de saturation , je ne fais pas l'effort de venir systématiquement savourer ton beau parlé, ton bien réfléchit ... pourquoi, alors que j'y
trouve mon compte ! Parce que la vie nous détourne de nos "voyons voir" par de la futilité, de la superficialité, par des contraintes que l'on s'impose soi même ? Voyons voir s'il ne faudrait pas
revoir un peu notre mode de vie pendant que nos ans nous le permettent encore !!! bisous Carole
Répondre
C


Tu sais, j'en suis souvent au même point, tant de choses nous sollicitent, et puis il faut bien travailler...



L
Sourire, rue belle image voyons voir...bise carole, bonne journée.
Répondre
C


Il faut dire que c'est la Maison de la poésie de Nantes qui a eu l'idée de cet affichage fascinant...



M
Calmement.. oui, "Voyons voir" avant de tout brusquer, ce que l'avenir nous réserve !
Répondre
C


Vraiment d'accord avec toi... et... voyons voir...



C
A la passante du Passage qui sait voir les belles images et nous apprend à aimer "ce que jamais on ne verra deux fois".
Répondre
C


Merci, Catheau, le mot "passage" et le mot "passant" sont ceux que je préfère à tout !



E
monsieur Richard m'a ôté le commentaire du clavier, c'est exactement ce que je voulais dire, voilà le titre de ton blog
Répondre
C


Eh bien on verra... voyons voir... 



J
Bonjour Carole... Rue belle image, voyons voir et j'ai vu et j'ai lu tes mots, tes pensées comme toi seule en écrit... Voyons voir ce que demain nous réserve dans ce monde cahotique qui va clopin
clopant pour beaucoup... Merci !
Répondre
C


Je vais aller voir un peu chez toi aussi, alors ! merci, Jill.



R
Et si ce "Voyons voir" devenait le titre d'une bannière à créer pour chapeauter votre blog, référence incontournable pour tous ceux qui, grâce à vous, apprennent à regarder d'un autre oeil ?
Répondre
C


J'y réfléchirai, merci pour cette suggestion.