Un (petit) miracle

Publié le par Carole

eau de Lourdes-copie-1
 
Je passais Ile de Nantes. Du côté du Hangar à Bananes.
Soudain... J'ai cru avoir mal vu d'abord... mais non, dans la vitrine en rénovation, c'était bien un bidon d'eau de Lourdes. Une sorte de jerrican comme on en utilise parfois pour l'essence. Mais on lisait très bien : Lourdes.
L'eau avait-elle servi à faire le café, ou devait-elle aider à nettoyer l'étagère poussiéreuse ? Devait-elle attirer la faveur du ciel sur le bar à venir – car ce serait sans doute encore un bar qui allait s'ouvrir là ? Ou bien n'était-ce qu'une facétie ? Comment savoir ?
Un rayon de soleil éclairait la sainte Vierge et prêtait à la scène un petit air de Cène.
C'était une nature vive, naïve et drôle, à la fenêtre à malices de ce qui ne serait bientôt plus qu'un bar de nuit du Hangar à Bananes...
Je l'ai pris comme il m'était donné, cet infime miracle du quotidien.
Avec amusement et avec gratitude.
Car aux petits miracles du quotidien nous devons la joie, la légèreté et la fantaisie, qui sont l'eau sainte de la vie.
 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
cela me rappelle ma grand-mère qui, au coucher, me faisait un signe de la croix sur le front avec de l'eau de Lourdes. Je n'en suis point devenue sainte pour autant. Merci pour cette Cène
prosaïque.
Répondre
L
Jolie apparition qui pourrait vous permettre d'envisager la béatification. Cela dit, le vrai miracle de Lourdes, c'est la multiplication du prix de l'eau quand elle passe du robinet au jerrycan.
Répondre
H
De l'eau de lourdes possède paraît-il des vertus. J'y crois - Merci Carole.
Répondre
C


Moi aussi puisque cette eau m'a inspiré un texte (et une photo pleine de joie) !



C
Lourdes est tellement loin de Nantes qu'on n'allait pas faire l'aller-retour juste pour une petite fiole, mais on n'allait pas non plus en ramener une énorme quantité : ça aurait eu l'allure d'un
commerce de gros, ça aurait donné une mauvaise image du catholicisme. On n'avait pas encore vu ce qui se fait à Lourdes question commerce...
Répondre
F
l'eau de Lourdes tout le monde en ramène
Répondre
Q
Une belle rencontre... j'aime ces moments qui donnent le sourire.
Merci, Carole.
Passe une douce fin de semaine.
Répondre
M
J'ai vu cela à Lourdes des personnes portant des jerricans d'eau, ça semble irréel mais la foi fait faire bien des choses! Dans cette vitrine c'est presque digne d'un tableau de Dali!
Répondre
M
Texte et photo qui sont comme un petit pied de nez aux Tristes Figures...
Répondre
M
Facétie du quotidien ou ironie divine ? Quoi qu'il en soit, c'est joliment dit. Comme d'habitude.
Répondre
Z
oui, on croirait qu'"on" attendait la photo..
Répondre
A
"Un rayon de soleil éclairait la sainte Vierge et prêtait à la scène un petit air de Cène." Ah ! Carole, J'adore !
Oui, c'est vraiment le miracle au quotidien... ;)
Répondre
J
A Banneux, le "Lourdes" belge, coule aussi une source miraculeuse. Sous elle, d'énormes citernes. Quand la source se tarit, les pompiers de la ville de Pépinster vont puiser l'eau de la rivière
Vesdre (non potable!!!) et viennent remplir les citernes de nuit, en catimini, afin que les pèlerins ne soient pas lésés. Cette eau, c'est du bidon!
Répondre
J
Amusante découverte. Le bar en aura-t-il l'atmosphère transformée ? Les petits miracles du quotidiens sont les clins d'yeux du bonheur. Amitiés. Joëlle
Répondre
E
ah génial ! tu as réussi à me faire rire ! Superbe "prise" !
Répondre
T
Un bidon ? non, une bouée. Dans la vie, on a les bouées qu'on peut, pour s'en sortir ...
Répondre
A
La vie est parsemée de ces petits miracles qui font sourire en passant et tu n'as pas ton pareil pour les repérer.
Tout de même cette eau de Lourdes dans un futur bar évoque un peu les films où l'on voit de terribles maffieux porter la Vierge autour du cou;)...
Répondre
C


Oui, on y pense. Mais ce n'était pas de l'eau de Palerme.



J
Eh eh... tout un bidon ramené de là-bas de cette eau dont on croit aux vertus, ici un bar de nuit demain, ah loin de la Vierge Marie ça.... ,-) merci Carole
Répondre