Un bouquet

Publié le par Carole

bouquet passage à niveau
 
Contre le grillage de la voie ferrée, derrière le passage à niveau, dans cette rue que j'emprunte depuis peu, ce bouquet, hier soir. Exprès acheté et posé là précisément par quelqu'un qui savait et qui se souvenait.
Quelle tragédie, accident ou suicide, commémorait-il solitaire ?
Et celui qui en fut la victime, était-il jeune, était-il vieux ? Souriait-il ou pleurait-il, à l'instant du malheur ?
Les fleurs me regardaient mais elles restaient muettes. Je n'ai rien pu savoir.
 
Nous étions le 3 juin, c'était à Bouguenais. Âme inconnue, légère comme pétale, qui repose dans l'herbe et la poussière des voies, reçois ce mince bouquet de mots que je t'offre à mon tour. 
 

Publié dans Nantes

Commenter cet article

Catheau 10/06/2014 19:11

Ne plus vouloir aller nulle part et s'allonger sur des rails... Merci de ces mots pour un désespéré.

Pascal 10/06/2014 08:37

Peut être l'avait il déposé là
pour que le bouquet prenne le train
et rejoigne la belle de son coeur
avec son message parfumé de couleurs

Carole 10/06/2014 18:15



Une belle supposition. malheureusement, j'ai eu la confirmation qu'il y avait eu un suicide à cet endroit précis l'année dernière, à cette date.



Gérard 05/06/2014 00:17

ce genre de bouquets ne poussent pas par plaisir

flipperine 05/06/2014 00:05

et c'est souvent que l'on voit des bouquets comme cela le long des routes et ça laisse un froid dans le dos

zadddie 04/06/2014 23:55

une tentative de communiquer avec lui ou elle, matérialiser ses pensées...

almanito 04/06/2014 22:25

Je crois que cette offrande simple veut aussi parler aux autres, raconter un drame que l'on risque d'oublier. On voit ici beaucoup de ces humbles bouquets qui rappellent l'héroïsme d'un pompier par
exemple, ou le drame d'un héros combattant pour une cause. C'est un peu l'histoire d'un peuple qui ne sera jamais gravée dans la pierre.

mansfield 04/06/2014 19:13

toujours poignant et émouvant, tant de peine dans ce bouquet!

Mamilouve 04/06/2014 18:57

Je ne pense pas que je ferais ce geste de déposer un bouquet là où un être cher a disparu brutalement (mais, après tout qu'en sais-je ?), mais je comprends : l'offrande d'un peu de beauté, fragile
et fugace, pour dire que l'amour et le souvenir résistent au temps, pour contrer l'horreur de la mort.

Carole 04/06/2014 18:59



Moi non plus, je ne sais pas ce que je ferais. Ces bouquets nous interrogent, je trouve.



saravati 04/06/2014 17:40

Merci pour l'être inconnu et disparu qui s'est matérialisé trois fois, une fois par ce bouquet posé, une fois par votre regard, une fois par vos mots ... Empathie n'est jamais un vain mot !

Jonas D. 04/06/2014 10:17

Les destinataires de ce bouquet ont pris le dernier train. Je suis toujours ému de voir ces fleurs au hasard des routes. Jonas

Therese 04/06/2014 09:10

Et a nous souvent de guetter si le bouquet est la... toujours... renouvele... absent... si terriblement present dans la memoire et dans l'image.

Carole 04/06/2014 23:32



Terrible, oui. Cela me fait toujours de la peine de voir ces bouquets. Et celui-là particulièrement, car à ce passage à niveau, on ne devine que trop bien ce qui s'est passé.



Richard LEJEUNE 04/06/2014 07:42

Effectivement, cela est devenu une mode ostentatoire en Belgique aussi.

Faut-il vraiment que tous sachent qu'un jour, un de nos enfants a là perdu la vie ?
Faut-il vraiment un bouquet bien visible par tous pour que, seuls devant l'innommable, nous pensions à cette vie abrégée ?

Carole 04/06/2014 14:41



Ce n'était pas du tout ostentatoire en l'occurrence. Je pense que, oui, c'est important pour ceux qui font ce choix (et tous ne le font pas bien sûr). C'est un rite et non une mode, succédant à
ces croix qu'on plantait souvent dans les campagnes sur le lieu des tragédies frappantes. S'il se répand, c'est sans doute aussi parce que beaucoup, en cette époque de crémation, n'ont même plus
de tombe. L'humanité commence avec les rites funéraires, non ?


 



Anne-Marie 04/06/2014 07:42

Un bouquet qui, même muet, raconte l'histoire d'une vie qui a tourné au drame et celle d'une autre vie,figée de chagrin, inconsolable...
Puissent tes mots, et les nôtres en retour, s'envoler en silence et lui apporter du réconfort.

jill bill 04/06/2014 02:42

Chose que je vois par chez moi aussi, le long d'une route où le malheur a frappé.... une belle pensée pour cet inconnu...