Tout l'or du monde

Publié le par Carole

 mine-d-or-Penestin-juillet-2013.jpg
Pénestin, plage de la Mine d'or    
 
 
       En ce jour de rentrée, dans la tiédeur de l'été qui s'attarde, une dernière pensée de vacances, qui me revient sous l'or du soir...
      C'était en août, à Pénestin, sur la plage de la "Mine d'or".
     Il était si étrange de se souvenir qu'on avait vraiment creusé là, au XIXème siècle, au temps de ces grandes ruées qui scandèrent l'élan de l'Occident vorace, une mine d'or à ciel ouvert. Là, vraiment là, tout au bord de la mer, dans l'extraordinaire falaise rousse, coteau fossile d'un fleuve ancien avalé par la mer, trésor géologique de sédiments empoussiérés de pépites, presque un siècle durant, on avait pioché et détruit, saignant la roche. Puis la mine s'était éteinte, abandonnée, l'or ainsi extrait n'étant pas assez rentable pour répondre aux désirs d'un XXème siècle plus fiévreux et cupide encore que son prédécesseur.
 
 
    De tant d'efforts absurdes, il ne reste plus rien, que cette longue plage aux couleurs fauves, luisant dans l'or du soir au miroir des marées.
    Et ces libellules innombrables dansant sur la corniche, demoiselles très blondes dans leurs ailes de tulle à coins dorés.
    Tout l'or du monde. Celui qui ne s'achète pas. 
 
      libellule-Penestin-2-copie-2.jpg

Publié dans Fables

Commenter cet article

Cendrine 08/09/2013 23:51

Comme tu as raison Carole!

De l'or il y en a partout si on sait regarder et si on n'est pas obsédé par ce qui est matériel. On m'a souvent dit que j'étais "naïve" de m'extasier sur les couleurs du ciel ou sur un petit oiseau
perché à la fenêtre mais j'aime ma "naïveté" et j'aime énormément ton texte et ta photo.
Cendrine

Cendrine 08/09/2013 00:15

La pépite, c'est la révélation de tes mots qui scintillent à l'orée du soir, comme des ombres d'or, l'or des merveilles au-delà de tout prix, de toute vénalité...
Et dire que l'humain cherche irrépressiblement à extraire ce qui rapporte de tout ce qu'il voit...
Amicalement
Cendrine

Carole 08/09/2013 14:36



Cet or du monde est donné à tous, mais il n'est pas à la portée de tous de le remarquer.



lorraine 05/09/2013 16:52

Les ruées vers l'or ont ruiné la roche; quelquefois en vain. Et ton constat démontre en effet la cupidité humaine. Tandis que les demoiselles dessinent sur le ciel leur vol diapré. Encore un très
beau texte, Carole!

Lorraine

Carole 06/09/2013 00:03



Merci Lorraine, j'envoie vers ta Belgique un grand vol de ces demoiselles bretonnes pour te saluer amicalement !



Nais' 04/09/2013 23:33

Bonsoir Carole !

Magnifique, tout simplement... J'ai été happée par les photos, elles sont à couper le souffle ! Bravo, vraiment tu as du talent !


Bises, bonne soirée
Nais'

Carole 05/09/2013 00:41



Merci Naïs, voilà un commentaire qui me réconforte, car je ne suis pas toujours contente de mes photos.



PHOTOGUS 04/09/2013 21:45

Très belle photo de la plage. J'adORe !

Carole 04/09/2013 23:14



adOrable commentaire...



FAN 04/09/2013 16:36

C'est si beau le Morbihan!! Après la chasse à l'or, désormais c'est la guerre contre les résidences secondaires qui déparent les côtes!! Chaque époque à ses luttes mais mademoiselle libellule s'en
moque et elle a bien raison!! BISOUS FAN

Carole 04/09/2013 23:14



On en voit de moins en moins, grâce à la loi littoral.



M'amzelle Jeanne 04/09/2013 13:12

La fièvre de l'or.. l'appât du gain... on peut tuer pour cela.. pour avoir plus! Alors qu'il faut si peu..(enfin un minimum bien entendu !) pour être heureux la libellule est si précieuse la
contempler est un petit bonheur du jour !

Carole 04/09/2013 23:14



Bienheureuses les simples libellules.



Nounedeb 04/09/2013 12:57

Que pèse la fragilité d'une libellule?

Carole 04/09/2013 23:15



quelques paillettes d'or véritable ?



PASSION SCULPTURE 04/09/2013 08:53

On pouvait se promener au dessus de cette falaise et c'était très agréable, mais il y a quelques années, ce n'était plus possible.
Peut-être que les travaux sont terminés et qu'à nouveau on peut admirer cette belle promenade.
bien amicalement

Carole 04/09/2013 16:27



Oui, on peut se promener maintenant, mais à condition de rester sur le chemin, et seulement à pied.



Catheau 04/09/2013 08:51

A Erdeven où je suis encore- l'été y dure- une main verte de métal témoigne de l'opposition du peuple des dunes à un projet de centrale nucléaire dans les années 70 et plus récemment à la volonté
de draguer le sable par Bouygues. La soif de l'or n'est jamais désaltérée.

Carole 04/09/2013 16:27



En effet ! Heureusement, on peut parfois résister.



Gérard 03/09/2013 23:08

...et dire que je suis allé l'an dernier de Tours à Pénestin à vélo sans voir cette belle plage

Carole 04/09/2013 00:12



Non, je n'arrive pas à le croire ! Reviens alors, c'est la plus belle plage de la région, et pour les photos, un paradis.



zadddie 03/09/2013 22:46

une dernière pensée de vacances bien venue!

Carole 03/09/2013 23:00



Mais Pénestin, c'est bien fini (pour cette année).



Hélène Carle 03/09/2013 18:35

L'or d'un monde qui se saurait déjà si riche d'être en vie... un jour peut-être nous serons conscients que chaque seconde est une pépite pure.

Hélène*
Bonne rentrée Carole

Carole 03/09/2013 23:01



L'or du temps. Merci, Hélène, pour ce très beau commentaire.



almanitoo 03/09/2013 18:33

Je voudrais juste ajouter que je suis désolée d'avoir projeté cette ombre sur ton texte si beau et malgré tout plein d'espoir, mais si peu d'humains savent que tout ne s'achète pas...

Carole 03/09/2013 18:41



Non, ne regrette pas, l'article que tu cites est très frappant. Je me demande comment je pourrais l'intégrer à mon texte, car je partage tes sentiments, et cela confirme bien mon propos, au
départ très général.



jill bill 03/09/2013 18:31

Dans le Morbihan si je ne m'abuse... Ah la fièvre de l'or ! N'empêche ou dommage, mais cette photo est superbe.... Merci Carole...

Carole 03/09/2013 18:42



Oui, côté Loire-Atlantique, pas loin de chez moi.



almanitoo 03/09/2013 18:17

Je viens justement de lire un article au sujet de ces milliers de Roumains qui manifestent contre les projets d'une société canadienne. 7 villages, 9 églises, 9 cimetières vont être rasés afin
d'exploiter de l'or à ciel ouvert.Parmi les promesses, 200 euro: c'est le prix d'un mort déplacé...
Il est déjà clair que ceux qui défendent leurs terres vont perdre.
Lorsqu'il n'y aura plus d'or, que la manne sera épuisée, resteront des terres dévastées, gorgées d'arsenic et autres
produits...pauvres roumains déjà si vulnérables, pour tout l'or du monde!
Souhaitons qu'un jour réapparaissent les libellules, longtemps après le massacre..
Pardon Carole, je suis un peu longue, mais tellement en colère!

Carole 03/09/2013 18:25



l'or, toujours l'or... mais le  "vrai" ne s'achète pas, c'est celui des villages, des églises, de la vie humaine et de la beauté du monde.



Anne-Marie 03/09/2013 18:04

J'ignorais cette histoire de mine d'or ...Ta photo est très belle et s'accorde parfaitement avec ton texte et avec l'or de "l'été qui s'attarde"

Carole 03/09/2013 18:44



Une histoire connue dans la région, et une plage somptueuse.