Sur les falaises

Publié le par Carole

     Il nous avait dit qu'il était de Grand Village... Si vous pouviez nous donner quelques renseignements ? Nous aimerions tant le revoir.. nous souhaitons lui parler... Vous comprenez, c'est cette année la dernière fois que vous venons... Nous avons séjourné à Belle-Ile tous les étés depuis cinq ans... mais nous avons décidé cette année de ne plus revenir... Et nous partons demain, voyez-vous, demain matin. [...]
 
Suite du récit sur mon blog cheminderonde.wordpress.com
 

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

flipperine 06/03/2014 18:32

je t'ai laissé un commentaire sur l'autre blog

Anne-Marie 06/03/2014 14:55

Est-il vain de vouloir empêcher quelqu'un de se donner la mort? Peut-on penser que chacun doit pouvoir choisir sa vie et à plus forte raison sa mort? ou bien faut-il à tout prix lui redonner le
goût de la vie? Voilà les réflexions que m'inspirent ton texte. Est-ce ce que tu as voulu dire?

Carole 06/03/2014 15:08



Plutôt peut-être qu'il fallait trouver la force de sortir du deuil, et que cela pouvait être très difficile sans une intervention "extérieure" (mais l'homme à la longue vue existe-t-il vraiment
?). C'était un peu l'autre volet de "La route de Merlette".