Rubik's cube

Publié le par Carole

 rubik's cube
 
    Ce qui m'a étonnée, ce n'est évidemment pas de découvrir, au pied de l'échelle, au lieu du sourire fatigué du clown, un Rubik's cube - car depuis longtemps je sais que l'étrange est au coin de la rue, et que de mystérieuses cohortes de rêveurs s'affairent dans cette ville à transformer en chemins de traverse ou de ronde nos parcours les plus quotidiens. Non, ce qui m'a étonnée, c'est que le Rubik's cube - vous savez bien, cet infernal casse-tête qu'on ne peut résoudre qu'après des études approfondies de mathématiques - était résolu
   Au-dessus de l'échelle, toute la folie du monde - les embouteillages, les panneaux multidirectionnels avec leurs injonctions contradictoires, et la Tour de Bretagne, notre petite Babel de Nantes, se dressant en habits de fusée vers le ciel sombre et lourd... En bas, dans l'éboulis d'arbustes et de pierres, au bord du fleuve, le casse-tête bien en ordre, définitivement résolu, scellé d'un cachet rouge en forme de flamme heureuse...
 
    Et si l'esprit de fantaisie était, en effet, la solution à ce casse-tête insoluble, à cette énigme sidérante qu'est devenue l'existence des hommes ?
   S'il était la petite flamme, le flambeau léger qui ne peut s'éteindre, et d'âge en âge se transmet, pour nous donner ce qui vaut bien plus que la vie, le goût de vivre et la joie d'être au monde ?

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Richard LEJEUNE 21/05/2013 09:20

Il y a ceux pour lesquels "tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté" ; et puis il y a la vie, la vraie, avec ses embouteillages de l'âme et ses contradictions de l'esprit.

Que choisir ?
Et d'abord : avons-nous la liberté de décider ?

Carole 21/05/2013 22:17



La liberté de décider ? Mais pour une fois j'y crois : un seul instant de fantaisie contient toute la liberté du monde.



Cardamone 20/05/2013 23:52

Encore un texte magnifique qui nous donne envie de cultiver notre esprit de fantaisie, notre goût de vivre et notre joie d'être au monde! Merci merveilleuse fée blogueuse!!

Nounedeb 20/05/2013 18:23

Et si nous ne pouvons tous être de ces rêveurs qui déposent, au coin des rues, un peu de rêve, tu nous apprends, jour après jour, à être de ceux qui savent voir, et traverser la vie avec des
semelles ailées.

M'amzelle Jeanne 20/05/2013 18:01

"Le gout de vivre et la joie d'être au monde" c'est cela Carole qui manque a de nombreux défaitistes de tous âges de tout bord.
Merci Carole pour tes mots.. et ton partage

Quand 20/05/2013 16:59

Un pied de nez de la vie, un pied de nez à la vie, sympathique et absurde à la fois!

Mamilouve 20/05/2013 14:40

La fantaisie consistant à remettre de l'ordre dans le désordre : c'est sans doute le sommet de l'absurde, le surréalisme érigé en art. Car tu as raison, bien sûr : brouillé, le cube aurait été
superfétatoire avec l'anarchie de la vie urbaine qui bouchonne là, tout près, à deux pas. C'est le contraste, au contraire, qui lui donne son sens.

dominique 20/05/2013 13:29

ton esprit de fantaisie et les mots que tu sais utiliser pour raconter, c'est délicieux.

Valentine :0056: 20/05/2013 11:17

C'est vraiment une belle idée, que tu as trouvée là avec cette image pour le moins étonnante - mais de Nantes ! Car de Nantes, plus rien ne nous étonne, quand même le ciel tonne...
;) Bises !

almanitoo 20/05/2013 09:06

Entièrement d'accord avec toi, Carole!
Cet esprit de fantaisie remettrait à leur juste place les choses importantes, en nous permettant de nous réjouir et de nous émerveiller du simple fait que le jour se lève chaque matin.
C'est bien le message essentiel que nous livrent tes belles pages, je crois.

jill bill 20/05/2013 08:45

On se demande qui est le plus heureux, lui au fond du trou ou la ville agitée de casse-tête... merci Carole !

Martine 20/05/2013 07:33

Quel contraste fort entre la vie terne et brouillonne du dessus,et le l'ordre flamboyant rigide, résolu, du gros rubiK's cube
J'aime cette idée de la fantaisie gouvernant le monde. Je pense que bien souvent cela nous ferait du bien
Martine

Hélène Carle 20/05/2013 06:06

¨Le goût de vivre¨... vouloir en découvrir toute la saveur, du sucré au salé à l'amer et du sucré encore, et les subtilités, le fruité, le floral, le boisé, tant à connaître de ce goût. Le goût de
vivre, comme avoir du raffinement, du goût pour la vie et goûter, oh! oui, goûter à pleines papilles ce qu'est ¨vivre¨.

Hélène*