Remontée de racines

Publié le par Carole

virgilier à bois jaune version 2
      Nantes - Jardin des Plantes
 
 
 
    C'est ce qu'on appelle un arbre remarquable, ce virgilier du Jardin, avec son profil d'antique boursouflé dans le bronze de son bois, et ses grands bras ouverts en forme d'oiseau-lyre. C'est même un arbre extraordinaire, puisqu'un panneau nous avertit qu'il est, lui si vieux, si fatigué, si près de s'effondrer, "colonisé par ses propres racines" qui le soutiennent en remontant dans son tronc creux. Un arbre fabuleux.
 
    J'aime beaucoup ces histoires d'arbres que racontent au Jardin tant de petits écriteaux plantés dans l'herbe comme des pages ouvertes. Ce sont toujours un peu des histoires d'hommes. Sans doute ne savons-nous parler de la nature qu'avec des mots humains. Sans doute aussi la nature nous est-elle en effet un grand livre de fables, où s'écrit dans l'écorce de vie notre simple histoire de vivants.
    Ainsi ce virgilier taillé dans la lyre du poète, il nous ressemble, vraiment.
    Nous sommes à son image, tous autant que nous sommes.
  Arbres creux, qui ne tenons debout que d'être soutenus par nos vieilles racines. Fatigués de les porter au cou comme de lourds serpents remontés d'outre-terre, à demi étranglés sous leur afflux d'âcre sève et de noire pourriture, mais incapables sans elles de continuer, de poursuivre plus haut.
   Virgiliers colonisés par nos propres racines plantées en nous comme des os vivants, en tuteurs invisibles, pour nous donner d'un même élan, étouffantes, vivifiantes, l'enfance et la vieillesse,
    tout l'immense avenir du passé.
 
 
virgilier--enfant-version--calque-copie.jpg

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
En lisant ce texte parlant d'un virgilier, je pense aux vers de Virgile : "sub tegmine fagi"... une autre histoire d'arbres, quand j'étais lycéenne.
Répondre
P
de vraies sculptures dans la nature.
Merci de passer me voir sur mon blog
à bientôt.
Répondre
C


La nature est si habile... et inspirante aussi !



D
Je ne connaissais pas cet arbre. Je suis allée voir en ouvrant une autre fenêtre. Arbre peu exigeant, venant des EU, très beau à l'automne et avec une écorce comme un cuir de rhinocéros...
Quand j'allais en déplacement à Nantes, je faisais toujours un petit tour au jardin des plantes. C'était ma bouffée d'air dans tous les sens du terme.
Maintenant je pourrais dire que c'était mon immense avenir du passé.
Répondre
J
Que serions-nous sans nos racines ? Tu as raison de voir en elles un soutien mais aussi un serpent constructeur. Quant au virgilier, c'est une découverte intéressante. Amitiés. Joëlle
Répondre
A
J'aime beaucoup "l'avenir du passé". Cet arbre évoque pour moi un masque africain racontant l'histoire de l'humanité avec ses racines omniprésentes, enrichissant les consciences depuis la nuit des
temps.
Répondre
M
Comme quoi, sur terre tout se répond et s'harmonise, humains, végétaux et animaux aussi, tous unis dans un même cycle de vie pour faire tourner la roue du temps qui passe....
Répondre
M
Jamais entendu parler de cet arbre qui doit être rare, toute une histoire est en lui.. il vient de très loin certainement.
Ramené d'une contrée exotique par un botaniste, il veut rester témoin de son temps et se renforce lui même par ses racines...Peut-être!
Répondre
E
étonnant, et belle réflexion, Carole
Répondre
A
Le pire étant de pas en avoir de racines, ou bien si enfouies, si secrètes qu'on passe sa vie à essayer de les déterrer...
Répondre
M
Bonjour Carole,

C'est extraordinaire ça. Les racines qui remontent dans le tronc! Je n'ai jamais vu ça. Merci pour la découverte .
Les animaux, les plantes, les arbres, rochers ou nuages: Nous humanisons tout. Que d'histoires, que de contes...

Bonne journée Carole
;)
Répondre
J
Comme une gueule cassée de 14-18 ! Merci Carole....
Répondre
G
Je ne connaissais pas cet arbre le virgilier .
Répondre