Regarde le ciel

Publié le par Carole

 
regarde-le-ciel.jpg
 
    Tant de messages autour de nous, sur les affiches ou sur les murs, tant de conseils, sages ou fous, sournois appels de commerçants, traces oubliées par les jours, injonctions de passants anonymes... 
— Regarde le ciel..., me disait ce mur gris.
— Oui, lui ai-je répondu, oui, regarde le ciel... Regarde le ciel quand tu traverses le chantier, parce qu'il faut toujours regarder un peu plus loin, un peu plus beau. Regarde le soleil, quand tu prends l'escalier de ciment. Regarde l'arbre, quand tu grimpes à l'échafaudage. Et regarde la mer, quand il fait gris sur le trottoir. Mais regarde aussi le chantier, regarde l'escalier, regarde le trottoir, regarde la poussière.
    Regarde celui qui te dis de regarder le ciel. Et regarde celui qui ne voit plus le ciel.
   Regarde tout ce que tu vois, ciel, objets ou passants, toujours, comme s'ils étaient toujours tout près de toi. Comme s'ils avaient toujours quelque chose à te dire. Ou plutôt, comme s'ils étaient, toujours, eux-mêmes le message.
    Regarde.
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il n'y a plus rien à dire. Je regarde le ciel en regardant ta photo.
Répondre
Z
Regarde donc!
Répondre
M
Quel coup d'oeil Carole, pour remarquer les phrases qui guident vos pas."Regarde le ciel" une invitation à élever notre regard et notre coeur;ne pas rester au ras des paquerettes, et Dieu sait
qu'elles sont belles !ne pas garder le nez sur nos pensées, nos obsessions, nos tourments, c'est aussi une invitation à voir l'infini, l'espace, le cosmos, dont nous faisons partie...et tout cet
espace nous ouvre le coeur et l'esprit pour revenir ensuite vers les autres humains! le ciel offrait de bien belles couleurs ces jours ci,à ne pas rater.merci
Répondre
C


Quel beau commentaire ! Merci Mireille.



J
Encore une fois je pense à tout autre chose que tous tes aimables lecteurs...
j'entends une petite voix qui me dit:" ne sois pas distraite, regarde devant toi, ne regarde pas en l'air, sinon tu vas te cogner contre ce mur ou contre cet échafaudage!"
Oui Carole pour moi cette jolie phrase très bien écrite est un gentil avertissement.
Répondre
C


J'ai dit aussi qu'il ne fallait pas oublier de regarder le trottoir. Je suis du genre à me cogner partout, alors je ne sous-estime pas le danger ! 



C
Quel beau message! quelle merveilleuse invitation! Merci Carole, de toujours nous ramener à l'essentiel!
Répondre
D
hum.. c'est fort ton texte. Comme d'habitude, mais c'est toujours important ce que tu nous dis. J'aime venir chez toi.
Répondre
C


Merci Dominique. Et je te retourne le compliment, car j'aime beaucoup aussi ce que tu fais.



G
en ce lieu il vaut mieux regarder devant soi pour ne pas trébucher
Répondre
M
Regarde retiens et écris, c'est une belle leçon de partage!
Répondre
E
un jour où tu te seras levée un peu plus tôt, tu vas le rencontrer ce poete qui te précède dans tes promenades...
Répondre
A
Savoir regarder, savoir s'émerveiller, savoir être attentif...C'est peut-être un don, une disposition naturelle ou bien le fait d'une âme généreuse qui aime la vie!
Pour ma part, je crois que je ne possède pas ces qualités en magasin, mais tes photos, tes mots, jour après jour m'apprennent à ouvrir les yeux plus grand, à m'ouvrir à l'instant présent...
Répondre
A
Regarde le ciel mais aussi l'escalier en ciment, le chat qui se faufile, le chien joyeux, l'enfant triste, la poussière du trottoir et le haut du clocher.Comme il est juste, ton message, Carole.
Regarde! Trop souvent nous "voyons" mais nous ne "regardons" pas. Regarder, c'est s'intéresser, et dès que l'intérêt surgit la couleur de la vie prend un autre goût. Merci pour tes billets toujours
si précieux.
Lorraine
Répondre
D
Pour une consigne sur un forum d'écriture, j'avais trouvé l'image d'un cadenas sur le pont des Arts (les cadenas des amoureux) et il y avait cette même inscription dessus. J'avais trouvé cela très
beau.
Et merci pour ce texte. Oui, c'est très important le regard.
Répondre
C


Le photo a en effet été prise à Paris, il y a un bon moment de cela. Mais le présent de l'inscription est intemporel...



A
Être attentifs à tout ce qui nous entoure, à la vie si fragile et aux autres qui ont tant à nous dire, ne rien oublier, ne rien laisser de côté...quel beau message Carole!
Répondre
H
Vraiment toujours ce don de montrer l'essentiel des choses dans la vie ordinaire !
Répondre