Nana

Publié le par Carole

Portrait-NANA-23-09-2012-copie-1.jpg
      "Nana", pastel de Paule Buisson
 
pour Ivan et Florence
 
 
Cette petite fille, cette toute petite fille aux amulettes, c'est Nana.
Elle était venue de très loin jusqu'à nous.
Trois grains de verre et douze rangs de nattes pour affronter le mal. Un peu de sable du Niger au fond de ses yeux sombres. Et un grand coeur d'enfant qu'il a fallu ouvrir, un coeur tremblant qui ne savait plus battre
Lorsqu'elle est arrivée en France, elle était si légère. Un brin de paille brune dans les grands bras qui la portaient.
C'était l'hiver, elle était presque mourante et il neigeait, pourtant elle souriait à tout.
Elle est repartie, guérie, avec le printemps qui devait l'emporter, petit oiseau d'un autre continent, riant au soleil revenu.

Maintenant son sourire nous manque mais nous savons qu'elle vivra.
Et surtout nous savons que l'on peut dire beaucoup de choses avec deux lettres, 
et que dans ce simple, très simple mot, "Nana", il y a toute la force de la vie, la beauté de la solidarité humaine, et la douceur de l'espérance.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Un sanglot doux comme un sourire qui perle au coin de ma paupière... tissé en contemplant ce merveilleux sourire. Longue vie à cette petite fée des saisons dont le coeur est une hirondelle!
Et félicitations à l'artiste pour ce superbe pastel!
Amitiés
Cendrine
Répondre
C


Je précise que l'artiste est ma maman ! Elle est très douée, et nous avons tous aimé Nana.



V
Il y a deux ans de cela, nous avons recueilli un jeune libyen qui, à cause de ce qui s'était passé dans son pays, ne pouvait pas y passer son bac. Il fait entièrement partie de la famille et il
nous manque beaucoup... Vous écrivez très bien, vous brodez avec le fil des mots tout en douceur et en harmonie !
Répondre
C


Merci, Violine inconnue. L'histoire de ce jeune Libyen est très belle, j'espère que vous pourrez le retrouver plus tard, je comprends qu'il vous manque.



C
Quelle jolie guirlande d'affection, d'amitié, de poésie, d'art autour de cette petite fille venue de si loin.
Répondre
C


Il a fallu sans doute un peu de tout cela pour qu'elle puisse finalement reprendre pied dans la vie.



F
Que de souvenirs émus en te lisant..
C'était une aventure tellement intense et merveilleuse,avec Nana.
Ton texte, d'une extrème sensibilité, me touche énormément.
Mille merci
A bientot !
flo
Répondre
C


Florence, Ivan,


Je vous envoie le fichier du texte, c'est le plus simple. C'est un cadeau pour vous, cet article - et pour la gentille Nana !



Q
Ces enfants que l'on sauve seront notre avenir à nous... J'en suis persuadée.

Heureuse que Nana ait pu être guérie.

Passe une douce soirée.
Répondre
C


En tout cas ils donnent du sens à nos vies souvent un peu futiles. Merci Quichottine.



A
elle est très mignonne et bien contente de voir qu'elle est repartie guérie.
bises
Répondre
C


Merci Andrée.



L
Beaucoup de tendresse et d'amour dans ces mots, c'est beau, comme le tableau...bise Carole, bonne fin d'après midi.
Répondre
C


Merci, Pierrot, à bientôt.



N
Juste ronronner...
Répondre
C


Doux ronron qui fait toujours plaisir, merci, Nounedeb.



R
Merci Carole pour cette gentillesse ...

A propos de fautes, quand on est charmante comme vous, c'est que l'on écrit ; quand on est à l'adolescence de la vieillesse comme moi, c'est ce que l'on redoute ...

Vous ne pouvez même pas imaginer l'espace d'une seconde combien cela me mortifie !
Répondre
C


Oh, les fautes qu'on peut corriger ne me semblent jamais bien graves ! Il y en a tant qu'on ne réparera jamais... En outre, aujourd'hui, c'est de ne pas faire de fautes d'orthographe qui nous
"vieillit", les jeunes ont font tant et avec tant d'indifférence !! (en France du moins, où c'est vraiment la déroute...)



R
Oula !!!!!

L'horreur : j'ai écrit "Barbara remis à l'honneur" au lieu de, bien évidemment : "Barbara remit à l'honneur" ...

Honte à moi ... et à la vieillesse qui est bien plus proche que je ne l'imaginais ...

Désolé, Carole, de vous avoir infligé semblable accord du verbe !!
Répondre
C


Tout le monde sait que les commentaires se tapent vite, et qu'on ne peut pas les corriger une fois envoyés ! - si bien que vos "fautes" (étrange mot, quand on y pense, qui met à égalité
orthographe et morale) sont d'avance pardonnées.



M
Un tableau magnifique et tes mots pour le porter le sont tout autant. Quant à cette petite fille elle resplendit!
Répondre
C


Merci, Mansfield. C'est en effet une petite fille rayonnante de vie.



R
Vous lisant, je ne pouvais que penser à ce merveilleux texte trop peu connu - "Lily" ; là aussi très simple prénom - de Pierre Perret que, dans ses derniers récitals, Barbara remis à l'honneur en
l'interprétant avec une sensibilité qui me faisait à chaque fois frissonner :

"On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d´émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris
Elle croyait qu´on était égaux Lily
Au pays de Voltaire et d´Hugo Lily
Mais pour Debussy en revanche
Il faut deux noires pour une blanche
Ça fait un sacré distinguo
Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily"

...

Ici, le texte intégral et l'interprétation de Barbara qui valent vraiment la peine d'être applaudis :


http://www.youtube.com/watch?v=Gu_qluT3BzM
Répondre
C


C'est une belle et triste chanson, mais Nana, contrairement à Lily, a été traitée, et oprérée, "à égalité" avec les enfants français, à l'hôpital de Tours. Elle est repartie chez ses parents,
dans son pays très pauvre, et c'est cette pauvreté-là - origine de tant d'émigrations - qui pose question. Merci, Richard.



E
belle histoire, superbe pastel (pourrais-tu ajouter le lien vers le site de l'artiste ?)
Répondre
C


C'est ma mère qui est l'auteur du pastel. Elle n'a pas de site personnel, mais mon frère héberge sur son propre site quelques photos de ses oeuvres  : http://ivanoe.perso.infonie.fr/fr/galeries_tableaux/peintures.htm



J
Ton texte me fait frissonner. Que d'amour et de tendresse il apporte à Nana et à chacun ! Belle vie à cette petite fée. Amitié. Joëlle
Répondre
C


Merci, Joëlle !



M
Je découvre ton blog.. tu es venue voir avec mes yeux froids, et là je découvre ton coeur débordant d'amour. Comme elle est jolie cette petite Nana avec ses dents de la chance montrées par
l'artiste qui a fait d'elle une magnifique peinture en souvenir de ses jours douloureux. Belle et jolie leçon d'amour .. A une autre fois avec de gros bisous... à toutes.
Jeanne
Répondre
C


Cette petite fille a été accueillie pour sa convalescence par mon frère et ma belle-soeur, et nous l'avons tous adorée. C'est ma mère qui a fait le portrait.


Merci, Jeanne



Z
une belle histoire, j'espère que vous la reverrez
Répondre
C


Plus tard, peut-être. 



H
Et le passage d'un ange sur la vie.

Hélène*
Répondre
C


C'était bien un ange !



A
Un témoignage poignant. Tous nos voeux à la jolie petite Nana
Répondre
C


Merci, Armide.



G
L'histoire de cette fillette est belle, et cette peinture est vraiment magnifique, j'imagine qu'elle a le même joli sourire
Répondre
C


Oui, le portrait est très ressemblant.



L
Si l'on pouvait sauver tous les enfants de la terre...mais déjà une, c'est énorme !
Répondre
C


Oui, c'est déjà énorme, chaque vie a tant d'importance ! 


Louv' il faudra que tu m'indiques l'adresse de ton nouveau blog, j'ai vu que l'ancien n'existait plus, et je sais que beaucoup quittent en ce moment OB pour d'autres plates-formes.



J
Bonsoir Carole... Venue de faire opérer en France, un beau geste pour sauver cette petite nana au amulettes... Un vrai conte n'est-ce pas... Longue vie à cette jolie demoiselle de par là-bas !
Bravo à l'artiste aussi...
Répondre