Music saves the world - suite discordante

Publié le par Carole

      Je ne me doutais pas, en publiant mon petit article sur le pianiste de la place du Commerce, que je lirais ceci aujourd'hui dans le journal local : http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-le-pianiste-compose-avec-les-pv-21-05-2014-108040
Nantes Le pianiste compose avec les PV
"Occupation illégale du domaine publique", circulez...
Photo PO-Eric Cabanas
"Occupation illégale du domaine publique", circulez...
Photo PO-Eric Cabanas


Il règne comme une ambiance d’été ce vendredi soir, place du Commerce. Les Nantais attablés aux terrasses jouissent du moment et des mélodies d’un piano qui adoucissent l’air. Pierre-Henri Weiss, pianiste de rue depuis des années, joue au milieu du site.
C’est un habitué de la place du Commerce et du quartier Bouffay. « Il y a un côté chaleureux dans le piano de rue, plaide-t-il. Seuls ceux qui aiment restent écouter. Cela rapproche aussi les gens autour du piano, cela permet de communiquer ». Parfois il fait une pause et prête son piano aux passants. Quelques badauds savourent ainsi le moment. Pas seulement, car ce vendredi une équipe de policiers municipaux s’affaire autour de l’artiste. « Nous le verbalisons pour occupation illégale du domaine public », précise l’un des policiers. Le charme tombe… Cet air de piano qui a coloré la place un moment, est remplacé par une explication tendue. Pierre-Henri Weiss ne s’en laisse pas compter. Il aurait pu faire du théâtre. Le conflit avec les agents municipaux ne date manifestement pas d’hier.
À Nantes, il n’existe pas de réglementation particulière pour les musiciens de rue. Seule condition fixée : qu’il n’y ait pas de trouble à l’ordre public, ni entrave à la circulation des véhicules et piétons. La direction de la réglementation et de la gestion de l’espace public prévoit une déclaration en mairie, dans un délai de quinze jours, avant une manifestation. Les organisateurs reçoivent alors un arrêté individuel, qui peut être révoqué si la réglementation n’est pas respectée. Dans les faits, rares sont les musiciens qui déclarent les lieux et horaires où ils vont jouer… La musique adoucit les mœurs, dit-on. Mais pas ce vendredi soir place du Commerce.
(*) Contacté, l'adjoint en charge de la Sécurité Publique n'a pas répondu à nos sollicitations

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Effectivement, les représentants de la loi ne partagent pas mon avis sur "le troubadour pianiste" non seulement il ne fait de mal à personne,mais il apporte une ou plusieurs notes de Joie!Dans
d'autres pays quand les musiciens jouent dans les rues, les gens se regroupent , chantent ou se dandinent;cf:Flashmob :crée par le groupe bancaire Banco Sabadel:100 musiciens jouent l'hymne à la
joie-
A quand l'option musique pour rentrer dans la police??
Répondre
C


D'accord pour l'option musique en section "police" ! Une excellente idée.



F
c'est bien dommage d'en arriver là mais la loi c'est la loi, pourtant ce pianiste ne gêne personne
Répondre
M
Et quand il y a un vrai problème, bruit intempestif ou bagarre des rues... Où sont nos "verbaliseurs"?
Répondre
N
Assimilé à une mauvaise herbe, sans doute. Il faut que tout soit tellement "propre"!
Répondre
M
Trop triste de tomber dans ce système de.. répressions..!!
Pour des notes de musiques..si c'était des balles qui sifflent.. ils auraient le devoir de neutraliser le voyou..
Mais dans ce cas ?
Je croyais que la musique adoucissait les moeurs ?
Répondre
J
Plus facile de jouer du PV que du clavier... Mais, laissons à chacun la possibilité d'exercer son art. Jonas
Répondre
C


Excellent, merci Jonas !



R
Ce qui corrobore ce que je crois depuis longtemps : les flics ne lisent pas Nietzsche !

Ils ne lisent que procès ... et sûrement pas celui de Kafka !
Répondre
C


Je n'ai pas l'habitude de généraliser. Mais ceux qui ont mis ce PV, c'est sûr, n'ont ni Nietzsche ni Kafka sur leur table de chevet ! Et je peux même ajouter sans craindre de me tromper qu'ils
n'ont pas non plus beaucoup de chansons de Brassens dans leur "Ipod".



A
On peut toujours compter sur eux pour faire un couac..
Comme c'est triste.
Répondre
M
Mais c'est incroyable un truc pareil ! et moi qui pensais que la police était là pour le bien des citoyens ... non, j'rigole, ça c'est que dans mes rêves...
Répondre
A
Non, cette année

autre chose, avez-vous lu cette terrible information :
http://www.humanite.fr/condamnee-mort-pour-apostasie-532548
Répondre
C


Oui, je l'avais lue dans Le Monde. C'est insensé. Il y a des pays bien malheureux. J'espère que la médiatisation de l'affaire permettra de sauver cette pauvre femme.



A
Il était plus peinard devant la cathédrale ! Peut-être le droit d'asile chrétien étendu à la place
Répondre
C


Vous l'avez vu vous aussi devant la cathédrale ? C'était il y a quatre ans, je crois. Force est de constater que les gens d'église ont été plus tolérants que les agents (de la paix).



E
a t il fini au violon ? ou bien choisi la fugue, en forçant sur les pédales ?
Répondre
C


Excellent ! Mais le pauvre, je crois surtout qu'il a été allégé d'une bonne part de son très modeste revenu de musicien des rues.



A
" je ne fais pourtant de tort à personne
en suivant mon ch'min de petit bonhomme
Mais les braves gens n'aiment pas que
l'on suive une autre toute qu'eux"
Répondre
C


Parfait ! je crois que je vais mettre Brassens en lien ! c'est tout à fait approprié, merci Anne-Marie.



J
A mon avis z'avaient pas d'autres chats à fouetter....On ne court plus après les bandits, trop rapides, mais un piano... !
Répondre
C


C'est sûr que ça ne court pas très vite, un piano...



O
...à mon humble avis..il s'agirait plutôt d'un être utile..précieux pour la société....
Répondre
C


Ce n'est pas l'avis de tout le monde ! Les carnets à souche apparemment ne comportent pas de modèles avec portées...