Les oiseaux de Saint-Malo

Publié le par Carole

oiseaux de Saint-Malo version finale finale
 
    Parfois, je me prends à penser qu'au fond, nous ne sommes pas si éloignés, peut-être...
   Que malgré tout ce temps consumé, ce ciel noir, ces rues pétaradantes, ces robots, ces fumées, nous pourrions nous réconcilier, nous regarder et nous parler, retrouver l'harmonie perdue, parcourir côte à côte les grands chemins de vie. 
   Que le monde des machines, des bateaux, des remparts, pourrait cesser de dominer et d'obscurcir celui des oiseaux, de la mer, des arbres et du ciel.
    Et qu'il serait bien doux, sur la vieille syrinx, cet air nouveau que nous jouerions ensemble.
 
    Et qu'il est bon, aussi, de photographier les oiseaux, pour rendre enfin les hommes un peu plus sages.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Exil


Tout exil, même heureux, restera un exil …
Et même si je danse en plein cœur de Rio
L’hémiole me manque du chant d’un oiseau
Que ne rendra jamais aucun geai du Brésil !

Et même si je danse en plein cœur de Rio Je garde sur un bleu à l’âme ton profil Que n’efface jamais le geai bleu du Brésil Ô triste goéland, remparts de Saint Malo !

Je garde sur un bleu à l’âme ton profil En figure de proue à mon sobre vaisseau , Goéland des amers, charme de Saint Malo ! Tout exil, même heureux, restera un exil …
Répondre
C
Votre texte est très beau.
Merci. Merci infiniment de me l'avoir envoyé.
G
...je confirme tu as un coup d'oeil photographique très développé
Répondre
C


Si seulement il était aussi développé que le tien ! Merci, Gérard, tu m'as vraiment fait plaisir !



L
....et s'envoler pour regarder le monde vu d'en haut.
Les goélands de St Malo dansant un ballet avec ceux d'Opalie...Mais je rêve :)
Merci Carole.
Répondre
D
il y a des matins, ou en vadrouille dans le monde des blogs, on tombe sur des petites merveilles.. de ces lignes que tu as envie de faire lire à d'autres.. c'est beau. Merci
Répondre
C


Je te retourne le compliment, car c'est d'abord chez toi que j'ai vu tous ces beaux oiseaux, libres, sages !



M
Une photo bien explicite et un texte invitant tout autant à écouter et regarder la nature, à laisser de côté tout ce que la modernité apporte de froid et d'impersonnel, de quoi débuter un bon
dimanche, merci Carole.
Répondre
V
Géniale, cette photo...
Répondre
J
Morceau de claude debussy bien sur!
Répondre
J
Rêvons , dans une autre vie j'étais pivert je ne possédais donc pas de syrinx et ne savais que tambouriner, ce morceau de débusquer m'aurait ravie!
Répondre
C


Debussy / débusquer : le lapsus me plaît, Jamadrou !



N
La science fiction nous voit devenir robots. Les recherches scientifiques nous montrent beaucoup plus proches des animaux, que, prétentieusement, nous ne croyons l'être. J'opte bien sûr pour
l'oiseau, et Debussy...
Répondre
A
Sacrifier le confort facile que nous apporte le monde moderne pour revenir vers ce qui nous ressemble le plus, les oiseaux, la mer, la nature...faisons un rêve, écoutons ce que nous dit le chant de
ce bel oiseau (quelque peu interloqué)
Une belle photo, drôle et très parlante!
Répondre
C


C'est de rêve en rêve qu'on avance, non ? 



A
Dans l'épreuve je calque ma pensée, mon attitude, dans le comportement des mes animaux. J'y trouve beaucoup de paix. Et je leur en suis reconnaissante
Répondre
C


Oui, c'est ce que j'aime bien aussi dans les billets que tu nous offres.



A
Bien vu encore, c'est trop mignon, tout simplement!!!
Bises et bonne journée Carole
Répondre
M
Les goëlans de Saint Malo sont très interrogateurs..
et surtout très chapardeurs..
Attention à votre goùter
Ils sont capables de venir vous le piquer !
Ta photo est très belle Carole..
Au plaisir de te lire encore.
Biz
Répondre
H
Oh! Que j'aime!

Hélène*
Répondre
C


C'est l'une de mes premières photos. Je débutais alors avec un tout petit compact. Et je n'avais pas pris la peine d'écrire un texte. Pourtant, je l'aime bien moi aussi. Merci, Hélène, d'être
allée jusqu'aux "racines" de ce petit blog. A bientôt, j'ai été "débordée" ces jours-ci et n'ai presque pas pu visiter les blogs amis. 



V
coucou
c'est avec plaisir que je t'ai mis dans mon blog
j'avais fait une photo a peu prés semblable à Saint Malo qui est une trés belle ville
bisous et à plus
Répondre
C


Bisous à toi aussi, et encore merci !


Carole



S
Qui est-ce? Ce dit l'oiseau du port? Cette chose blanche qui s'y croit ne me ressemble pas. Je la scrute depuis des heures, elle bouge, elle grince mais ne s'envole pas. Comment peut-on rester
suspendu au ciel sans se déployer?Je reviendrai demain. Petite improvisation. Suzâme
Répondre
C


Une petite improvisation qui résume bien ce que j'ai voulu mettre dans la photo...


Bonne journée à toi, Suzâme,


Carole