Les deux barques

Publié le par Carole

Briere---les-deux-embarcaderes.jpg
 
J'étais cet après-midi en Brière, sur l'île Fédrun. Le vieux Briéron qui nous guidait sur l'eau, poussant le chaland sur sa perche selon la méthode ancestrale, nous a d'abord montré ces deux barques attachées tout près des siennes, au bout du long jardin étroit qui jouxtait son propre long jardin étroit.
— Les terrains sont longs et étroits... il fallait que toutes les maisons aient un accès à l'eau, et deux embarcadères... Parce que le Briéron vit du marais.
C'était la loi de l'île. Un accès pour tous, et deux barques par famille. Pour que tous puissent vivre. Puisque tous doivent vivre. On avait découpé l'île en autant de minces lanières bordées d'eau qu'il y avait de familles à nourrir. Et les vies se pressaient côte à côte, jardin contre jardin, embarcadère contre embarcadère, minces et fortes.
Il trouvait cela tout naturel, le vieil homme. Et très important. Le marais appartient à tous. La première chose à expliquer aux visiteurs arrivés sur cette île de leur monde barbare.
Elles m'ont semblé incroyablement belles, soudain, ces deux barques de plastique grisâtre, devant moi.
 

Publié dans Fables

Commenter cet article

eva 21/09/2014 07:51

J'ai vu la Grande Brière autrefois, (il y a presque 50 ans) et le guide a omis de nous expliquer tout cela qui est si important (qui est essentiel et qui change le regard)

zadddie 16/09/2014 23:42

Elle était si belle l'idée du Communisme...Allez savoir pourquoi c'est à cela que je pense en lisant l'article..

Carole 16/09/2014 23:55



En Brière, on n'est pas tout à fait communiste, mais il y a cinq ou six siècles qu'on se partage le marais en propriété indivise, et dans la paix. Pauvreté partagée, en fait, tout simplement, car
il n'y a pas d'autres ressources que la chasse, la pêche, la tourbe et les roseaux dont on fait le chaume.



dalva 15/09/2014 22:22

Oui, c'est vrai qu'elles sont encore plus belles quand on connaît leur histoire.

Aloysia* 15/09/2014 22:15

(J'ai transféré aussi l'espace d'un instant sur ekla)
C'est toujours un bonheur de te lire, Carole ; un texte court et plein de grâce comme un poème en prose...

Carole 15/09/2014 23:59



Merci. A bientôt.



flipperine 15/09/2014 16:23

c'est bien d'avoir des explications sur ce qui se passe dans une région

mansfield 15/09/2014 15:49

Deux barques signes de vie communautaire,d'échange et lien avec le "continent", évasion possible? Une belle image.

mavienchine 15/09/2014 10:52

Bonjour
En passant chez mon amie flipperine, je visite un peu ses amis
vraiment bien fait ton blog
Je te souhaite un très bon lundi
Nos amitiés
Qing&René

Aredius 15/09/2014 10:18

Je me suis immédiatement dit : tiens, les barques maintenant sont en plastique ! et je suis arrivé à la conclusion du papier.

A lire "La Brière" de l'autre Chateaubriant et à écouter La Brière de Paul Ladmirault.

michèle 15/09/2014 09:40

C'était un modèle de société admirable!

Catheau 15/09/2014 08:44

Un beau découpage vital, ancestral, familial.

Richard LEJEUNE 15/09/2014 07:54

Qu'il est bon de commencer journée en apprenant déjà quelque chose !
Je n'avais pas connaissance de cette Brière : j'ai dû prendre une carte ...

Michèle F. 15/09/2014 07:53

Quand les ressources sont restreintes et qu'il faut trouver un art de vivre les uns avec les autres.... sans que personne ne soit lésé... Un beau modèle que, dans l'idéal, on devrait élargir à la
planète (dont les ressources se restreignent).

almanito 15/09/2014 07:22

Un monde idéal, celui où l'on partage équitablement ce qu'il y a à partager. Cela semble si évident, si normal, si naturel...
Un exemple qui devrait faire réfléchir, en particulier d'autres îliens beaucoup plus au sud.

jill bill 15/09/2014 01:16

Je découvre ce lieu et j'apprends.... ,-) L'eau pour route et la barque pour voiture, une autre façon de vivre, merci...