Les crevettes

Publié le par Carole

       Elle se souvenait très bien qu'au début, quand il avait commencé à fréquenter le bar, il venait toujours vers midi et demie. Puis, peu à peu, il avait pris l'habitude de passer bien plus tard, vers 13 heures 30, quand elle terminait son service. De s'arranger pour payer juste quand elle allait sortir prendre ses affaires, puis de gagner la rue en même temps qu'elle. Et un jour - quel jour ? elle ne le savait plus, peut-être même n'en avait-elle pas eu conscience alors -, un jour, cela avait commencé [...]
 
Suite du récit sur mon blog de nouvelles cheminderonde.wordpress.com

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

Anick de Paris 30/01/2014 21:25

C'est ma préférée, avec "Compagnon".
Je t'embrasse

Carole 30/01/2014 23:40



Merci Anick ! J'espère en écrire encore quelques douzaines, mais je manque un peu de temps quelquefois. Je t'embrasse, à bientôt.



Anne-Marie 29/01/2014 10:38

Pendant que je lisais l'histoire, je ressentais cette angoisse qui montait et j'espérais malgré tout un "happy end". Mais la fin est bien celle que l'on redoute, elle tombe comme un couperet,
inéluctable comme le sont ces faits divers effroyables...

Carole 29/01/2014 23:48



C'est vrai, j'ai utilisé certains aspects d'un fait-divers qui a eu lieu dans ma région.