Les confettis

Publié le par Carole

enfant-confettis.jpg.psd.jpg
 
 
Etre un enfant, rire et s'émerveiller pour un peu de papier.
Etre un enfant, cueillir comme des fleurs les déchets de la fête.
Etre un enfant, et pêcher sur le sol les étoiles d'en haut.
 
Etre un enfant, s'accroupir sur les ombres pour trouver la lumière.
Etre un enfant, voir la douceur des neiges sur la peau du bitume.
Etre un enfant, saisir entre ses doigts ce qui n'a pas de prix.
 
Etre un enfant, chercher comme un oiseau le grain sur la grand'route.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
MERCI !
Répondre
C


J'ai inscrit la dédicace en tête de l'article.


 



A
Comme un bouquet de vie, mille petites lucioles, mille petits rires que les ombres ne parviendront pas à effacer, parce que l'enfant respire en nous. Merci Carole pour ce regard, cette écoute-là !
Répondre
C


Je te l'offre, Anne, ainsi qu'à "tes" enfants de maternelle.



A
Un rajout, je trouve aussi que les ombres apportent un plus à la photo, sans elles elle n'aurait pas cette force.
Répondre
A
Etre un enfant, écouter tes mots, le redevenir. Cette photo est très très belle.
Répondre
C


Je crois que ce qui était beau, c'était l'abandon de cet enfant - tandis que les adultes veillaient, longues ombres, sur le réel.



V
c'est très... TRES beau !
Merci Carole.
Voilier
Répondre
C


Et merci surtout pour ce commentaire si agréable !



J
Mille espoirs sont permis...tout le monde peut être cet enfant et retrouver la vie ! Merci pour ce magnifique duo poème-photo . Joëlle
Répondre
C


En voyant les enfants, on redevient enfant, souvent.



G
Je trouve au contraire que les ombres, parsemées de confettis apportent un plus à la construction de la photo
Répondre
C


Merci, Gérard, de ton commentaire éclairé sur mes ombres (il est tard et mes jeux de mots ne sont plus très bons...). Ton jugement m'encourage beaucoup.


Carole



B
Très jolie photo, ces confettis semblent tourner et donner une belle légèreté à l'ensemble !
Répondre
C


Merci, Balladine, pour ce commentaire qui me comble, car il n'était pas facile de saisir cette pluie de confettis.



G
Il est sympa le point de vue.
Si je peux me permettre une micro-critique, tu aurais dû attendre qu'il n'y ai pas d'ombres portées (ou demander aux gens de s'écarter pour la photo), l'impact de l'image aurait été plus efficace.
Répondre
C


Je ne connaissais ni la petite fille ni les parents, je n'avais pas la possibilité de faire poser.


Pour les ombres, j'ai trouvé très intéressant de les avoir sur la photo, même si du point de vue d'un vrai photographe elles obscurcissent le sujet, car elles m'ont donné une partie du poème : il
ne faut pas oublier que je travaille en "doublet" photo /texte. C'est l'association des deux qui compte pour moi.


Merci en tout cas de tes commentaires.


 



N
Comme une pluie de pétales, un hanami nantais?
Répondre
C


Pourquoi pas ? pluie de pétales en avril.



N
Joli et bien illustrée, merci pour ce partage poétique..
Bon mardi, bizzz
Répondre
C


Merci, et bon mardi à toi aussi.