Le serpent

Publié le par Carole

le-serpent.jpg
 Cathédrale de Nantes
 
Lui, c'est le Mal. 
On lui a d'abord dit d'aller voir plus loin, de cracher ailleurs son venin.
Puis, comme il s'obstinait à ramper sournoisement dans les fleurs, on lui a cogné la tête entre deux pierres, on l'a écrasé à coups de talon. Il a fallu s'y reprendre à plusieurs fois, car il était légion, et se multipliait. On a eu bien du mal à en venir à bout, c'est sûr, et on a été content d'avoir fini la besogne. Une bonne chose de faite.
Mais la boucle claire des derniers anneaux, on l'a trouvée si jolie, si légère et si mince, qu'on n'y a pas touché, qu'on l'a laissée s'enrouler souplement sur son nid de feuillages.
Il est malin,  il sait comment ne pas mourir.
Aussi le voilà, dans l'ombre bien caché, attendant ceux qui passent.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article