Le présent n'est pas une ardoise magique

Publié le par Carole

le-globe-1.jpg
 
 
    J'étais allée voir le ravissant pavillon chinois de Chantenay - il faudra que je vous le montre, un jour, ce rêve de capitaine retour de Chine, fiché sur les ruines d'un moulin de village... En redescendant vers l'arrêt du tramway par un lacis de rues ouvrières et charmantes, près de l'impasse de la Conserverie, j'ai rencontré le visage cabossé de ce panneau...
    Il en avait soutenu, des luttes, il en avait pris, des coups, pour être aussi froissé, tuméfié et suant qu'une face de boxeur... Je l'ai respectueusement salué...
    Le Globe... le journal parisien des jeunesses romantiques, l'éphémère apôtre du saint-simonisme... Le croiser là, dans cet ancien quartier de Chantenay, que l'on traverse par les grands boulevards de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité, où l'on peut flâner rue Danton, en passant par la rue des Girondins ou la rue du 4 Août - à moins qu'on ne préfère la rue Blanqui...-, dans ce petit îlot de République où passent avec la Loire le souffle haletant des révoltes et l'haleine rougie des enthousiasmes en lutte, ce n'est qu'à moitié surprenant.
     Tout de même tout de même tout de même c'est bien curieux...
    Vraiment, je ne sais pas quel adjoint au maire a eu un jour l'idée extraordinaire de planter, comme un arbre bleu de liberté, ce totem à face de lutteur, pour rappeler le souvenir presque effacé du Globe, mais cela me ravit.
    Et qui donc a eu cette autre idée extraordinaire, de coller au-dessous ce papier, minuscule affiche qui proclame à la pluie, au vent, et aux passants hâtifs, que LE PRESENT N'EST PAS UNE ARDOISE MAGIQUE ?
     Non, le présent n'est pas une ardoise magique qu'on efface d'un geste, ce n'est qu'une vieille éponge lourde et mal égouttée, et le passé transpire par tous ses pores...

 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je n'avais pas vu le petit papier en dessous du panneau. Merci de me l'avoir montré.
Répondre
M
Un journal bien éphémère, reflet d'une époque de l'histoire de France que je connais mal, mais qui ne s'est pas effacée comme une ardoise magique puisqu'il reste les pages du "Globe" pour en rendre
compte. Non, un journal n'est jamais une impasse mais bien une fenêtre grande ouverte sur son temps !
Répondre
G
Le globe est une impasse puisque l'on en fait le tour ...genre mouvement perpétuel
Répondre
A
Pour mettre de la couleur sur le ciel tout gris :
http://lefenetrou.blogspot.fr/2014/02/trentemoult-le-burano-nantais.html
Répondre
C


Oui, ce serait en effet le moment d'aller y faire un tour.



A
Je lis le mot "impasse" et je pense à la liberté, confisquée.
Je me dis aussi que le présent -l'instant- qui se succède sans cesse à lui-même depuis toujours a quelque chose du phénix, s'il n'est pas une ardoise -celle qui comptabilise le passé et tente de le
retenir- alors il se peut qu'il devienne magique.
Répondre
C


Il est magique, oui.



A
J'ai vu ce panneau, l'autre dimanche, mais j'avais raté l'auto-collant.
Hier nous avons voulu voir un peu de couleurs. Alors nous sommes allés (merci meteo france qui nous avait dit qu'il ne pleuvrait pas l'après-midi) ... à Trentemoult, le village de la barbière
http://www.youtube.com/watch?v=TNCRtK--7_Q
Répondre
C


Trentemoult, c'est très beau aussi. 



A
...on recense souvent LA....
Répondre
A
Tout de même, oui, je pense que ce n'est pas un hasard si ce panneau se trouve précisément là, si on y a placé cette affichette, si toi Carole tu es passée au bon moment...
On recense souvent de "qualité de vie" dans les grandes villes, je crois que l'on devrait parler de "qualité des habitants" d'une ville donnée.
Répondre
C


Je crois que ce qui est bien à Nantes, c'est qu'il y ait une grande école des beaux arts. Je soupçonne toujours les "beaux arts" d'être les petits lutins qui sèment partout ces messages. Mais je
n'ai aucune information précise à ce sujet.



O
je suis vraiment désolé....les premiers sons qui me viennent à l'oreille sont moins philosophiques...je pense entendre une voix grave qui cherche "l'hotel du Globe".....mais cela doit être une
erreur... il doit être vraiment égaré..c'est plus dans la région de Beaune il me semble...
Répondre
C


Dans La grande Vadrouille ? Mais mon panneau précise si clairement "journal" avec indication de dates historiques, que l'idée ne m'était pas venue. Il y a globe et globe, et puis il y a... le
grand théâtre du monde, qu'on ne se lasse jamais de fréquenter.



A
Pourtant, comme à l'intérieur d'une ardoise magique, le présent s'égraine instant après instant et disparait à la vitesse du sable secoué.
Répondre
N
Nul doute que tu sois habitée d'un "dibbouk", un "petit personnage intérieur"* qui conduit tes pas là où de menus détails signifiants s'offrent à toi.
* trouvé dans "dictionnaire amoureux de Marcel Proust"
Répondre
J
Eh eh, encore bien vu Carole... merci !
Répondre