Le hibou

Publié le par Carole

     C’était toujours tellement surprenant, ce qu’on lisait dans le journal… Cet entrefilet, par exemple, dans la rubrique si éclectique des "Variétés, faits curieux" qu’il lisait toujours attentivement, après avoir parcouru le feuilleton :
    14 mars 1843, on nous écrit d’Orléans : [...]
 
Suite du récit à lire sur mon blog cheminderonde.wordpress.com

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

zadddie 07/01/2014 16:22

j'ai un peu de retard pour mes visites: c'est que que le moral est un peu bas... Il y a pas d'obligation... je le dis pour que tu ne penses pas que j'aime moins tes mots..

Carole 07/01/2014 21:04



Oh tu sais Zadddie, moi c'est pareil, et je ne sais pas s'il existe des personnes miraculeuses qui peuvent tout surmonter. Le moral, la santé, moi aussi j'ai eu beaucoup de "chutes d'énergie" ces
derniers temps. Je te souhaite un bon rétablissement, ne te tourmente de rien.



Anne-Marie 05/01/2014 14:39

En plus de ton talent de narratrice auquel tu nous as habitués, j'admire ta façon de transcrire le langage du jeune homme.

Carole 05/01/2014 15:21



Un gâs qui cause comme cheus moué... la seule chose difficile, c'était de se souvenir du détail du vieux parler un peu oublié.