Le distributeur

Publié le par Carole

distributeur.jpg
 
Un distributeur de billets transformé en téléphone portable - à moins que ce ne soit en arme. Une main géante qui ne donne qu'à ceux qui ont déjà...
Elles sont si souvent primitives, inquiétantes, insolentes, les images aberrantes qui rhabillent nos murs aux couleurs du factice.
 
L'étrange  décor a fait remonter tout à l'heure à ma mémoire un souvenir depuis longtemps oublié.
C'était à la gare, il y a des années. Un groupe de jeunes Africains.
L'un après l'autre ils se photographiaient, souriant comme à Hollywood, devant le distributeur de billets.
On aurait cru qu'ils se tenaient devant la Tour Eiffel ou au mont Saint-Michel. Ou bien à Hollywood boulevard sur le pavé des stars. 
Ils n'avaient pas de carte, bien sûr, aucun billet à espérer. Mais, pas rancuniers, et tout à fait joyeux, ils se prenaient en photo devant le distributeur. Exactement comme font les touristes. Pour ramener un "souvenir" des splendeurs qu'ils visitent sans y participer.
 
Le distributeur, ce dieu qui se tient bouche close à l'entrée de ses temples, et qui ne tend ses billets doux, toujours un peu froissés, qu'au petit nombre des élus qui savent écarter ses mâchoires, est-il vraiment devenu le Monument de notre monde ? 
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Le nouveau visage de Mammon !
Répondre
D
Comme quoi, quelque chose qui fait partie de notre quotidien peut paraître très curieux à quelqu'un qui n'en a pas chez lui.
Répondre
F
le distributeur de billets un objet bien utile mais il est recommandé par la police d'effectuer un retrait à l'intérieur de l'agence plutôt que dehors et pas le weekend
Répondre
Z
Les Argentins en leur temps, les Grecs ...sont effectivement débiteurs d'ils ne savent pas trop qui...
Répondre
Z
c'est vrai que l'on peut encore s'étonner d'un grand nombre de dématérialisations de l'argent. A l'époque ils ne "connaissaient" pas.....La dette de la France, la "dette" ça n'a pas de réalité pour
moi ( combien de milliards? en "vrai argent? pièces et billets?)et pourtant...
Répondre
C
Ô distributeur
Donne-moi mon argent quotidien
Et délivre moi de la pauvreté
Répondre
A
Formidable, ta dernière phrase...
Oui, c'est incroyable cette décoration de mur, je me suis longtemps posé la question de ce que c'était au juste, c'est vraiment très réaliste !
Répondre
H
Intéréssants l'article et la photo du distributeur. Quand au souvenir des africains entrain de se faire prendre en photo devant un distributeur. Mon humble avis me fait dire qu'il s'agit d'un
message qu'ils voulaient envoyés en Afrique pour signifier à leurs compatriotes ce qui suit: "Hoé les amis ! Nous sommes là dans ce pays magnifique qui s'appelle la France et que nous nous
employons à nous enrichir bientôt. Et pour preuve, voici le distributeur de billets qui est censé nous fournir autant d'argent.Ils sont heureux je le sais ces pauvres africains. Dure, dure, d'être
pauvre et sans le sous dans un pays étranger où personne ne vous connait. Le monde est dure aussi ainsi est mon avis.
Répondre
F
Lorsque je repense qu'il me fallait être inscrite à une banque pour pouvoir toucher mon salaire!!Eh oui, il y a belle lurette que les banques sont gardiennes de nos économies!! hihi Quant aux
africains, c'est leur côté "moi aussi, un jour" qui leur a suggéré cette photo souvenir!!!BISOUS FAN
Répondre
Q
Je ne sais pas... mais je sais que cela m'attriste.
L'argent est devenu pire qu'un dieu.

Ton texte est magnifique.
Répondre
M
C'est aussi le symbole aux dents blanches d'une société de consommation dévoreuse!
Répondre
S
On devrait plutôt les appeler les récupérateurs car ils ne distribuent que ce qu'on leur a déjà donné ...
Répondre
C


oui ! A l'image de notre monde.



M
Oui, à plastiquer après la réouverture de toutes les agences bancaires et de tous les guichets dans ces agences. Sans ça ...

Le distributeur-tour-Eifel était très amusant et révélateur.
Répondre
C


Oui. Restons prudents, ces billets doux peuvent tout de même nous servir. Si seulement il y en avait pour tout le monde !



X
Vécu une expérience presque analogue. Avec cette fascination pour la carte magique. Mes invités d'Outre-Mer, très pauvres, croyaient qu'il n'y avait qu'à, il ne comprenaient pas pourquoi je faisais
des comptes puisque le distributeur ne me disait jamais non...De belles histoires à raconter au retour.
Répondre
J
Dans ce blog/distributeur, avec CB chaque matin un billet neuf...
(CB étant bien sûr (Carole) Chollet Buisson!)

Carole tu me pardonneras ce clin d'oeil coquin?
bonne journée.
Répondre
L
Tu avais pensé juste, Carole. Le distributeur est le Monument du véritable dieu qu'on adore, et pour lequel on se bat, on vit, on meurt. Hélas...
Répondre
N
Aucun affect dans la machine. Rassurant? Jusqu'à ce que nous devenions machines nous-mêmes?
Répondre
J
Les banques on font de moins en moins, nous faisons presque tout à leur place, se prendre de l'argent, faire ses virements et autres opérations, ce monde-là a bien changé...
Répondre
A
A plastiquer de toute urgence, ce Monument de notre monde, qui crache des dieux sous forme de précieux billets en petites coupures en sélectionnant les heureux élus.
Oui, ce matin, je suis pour employer la manière forte!
Répondre
C


Oula oula, je ne plastique pas si facilement, moi, je tiens un peu à ma peau...  Plus sérieusement, le
problème (même si j'ai fait semblant de le croire) n'est pas le "distributeur", mais la "(re)distribution."



R
Un monument, certes non, Carole.

Un "compagnon" devenu quasiment indispensable depuis que les banques ont décidé de réduire le personnel derrière des guichets jadis animés, aujourd'hui définitivement fermés ...
Répondre
C


Oui, tout un monde "dans" ce distributeur...