Le cygne noir

Publié le par Carole

le-cygne-noir.jpg
 
Je l'ai d'abord aperçu sur l'étang, nageant en souverain, tête haute, unique et solitaire, irradiant l'obscur comme une nuit des antipodes...
Un cygne noir ! Merveille ! Je n'en avais encore jamais vu... sans doute n'en reverrais-je plus jamais...
Quand j'ai voulu m'approcher pour le photographier, il avait déjà quitté son étang. Volaille du rivage, il se dandinait parmi ses camarades les chevaux et les foulques et les beaux cygnes blancs, et les vilains petits canards qui deviendraient des cygnes aussi lumineux qu'il était ténébreux... 
Sur son chemin de terre, il musardait, il s'épouillait, il grattait l'herbe et se mêlait à la foule caquetante, insoucieux de sa grâce, en oiseau qu'il était. Il vivait sa vie d'enfant du bon Dieu comme un canard sauvage, et il avait si bien perdu sa majesté qu'on aurait pu le prendre pour un dindon égaré. 
J'ai cru m'être trompée... ou qu'il m'avait trompée. Je l'ai laissé pour m'en aller plus loin, faire le portrait d'un oiseau cabotin.
Mais lui, comment l'aurait-il su, qu'il était le cygne noir ? Personne autour de lui ne s'en était jamais douté. Et s'il aimait, tout comme un autre, flâner sur son sentier de boue, c'est qu'il était, autant que cygne noir, un oiseau sous le ciel.
 
La merveille, n'est-ce pas que la merveille soit si simple souvent, si ordinairement revêtue des plumes du banal et de l'insignifiance, que nous pourrions, passant tout auprès d'elle sur l'un de ces chemins bien balisés de points d'admiration que nous suivons si volontiers, la mépriser ?
 

 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Belle ode au cygne noir !!
Répondre
T
Nous en avons eu un fort elegant le long de la Garonne a Toulouse l'hiver 2012.
Répondre
C


Merci pour cette information. Pour ma part je n'en avais encore jamais vu.



C
parfois pire que mépriser hélas! J'ai habité un bourg près de la Marne où le beau cygne noir s'était fait canarder
Répondre
P
Un cygne noir, c'est un bon signe
"un cygne d'étang"
Répondre
E
sa différence, c'est juste la couleur n'est-ce-pas ? et moi, j'adore le noir...
Répondre
L
Il ne sait pas qu'il est un cygne noir, il se sent un oiseau parmi les oiseaux, en toute simplicité. Tout comme les savants dans leur recherche, les peintres dans leur atelier, les écrivains
absorbés et solitaires; ou un être de tous les jours mais rayonnant de lumière qui ne sait pas qu'il rayonne, tous ces gens qui fuient le bling-bling et que nous croisons sans les voir, en leur
modestie ineffable! Ce cygne noir est, en quelque sorte,l'éloge de la simplicité. Cette simplicité si souvent jetée aux orties pour l'illusoire luxe d'être remarqué!...

Lorraine
Répondre
H
Des cygnes noirs je n'ai jamais vu et j'ignorais qu'ils existaient. Enfin blanc ou noir - j'ai des préférences pour le blanc.
Répondre
C


Apparemment ces cygnes noirs sont la norme en Australie, et quelques-uns, installés dans des jardins zoologiques de l'hémisphère nord, se sont un peu dispersés dans la nature. Je pense que ces
oiseaux restent tout de même très rares dans nos pays.



O
Un cygne noir est-il un bon ou mauvais signe ?
Répondre
G
les blancs, les noirs vivent en bonnes harmonies...c'est un signe.
Répondre
A
J'aime beaucoup la photo, comme une sorte de paradis où ils se côtoient sans se heurter... ça fait rêver...Et non, en effet, cette scène n'est pas banale, rien n'est banal sur terre et la beauté
est dans tout être vivant, il suffit de regarder sans a priori.
Répondre
C
J'ai vu plusieurs fois des cygnes noirs en Australie ; il n'y a pas de racisme chez les cygnes, du moins, je l'espère !
Répondre
C


Il ne semble pas : il vivait parmi les cygnes blancs. C'est en effet d'après ce que j'ai vu une sorte de cygne qui vient d'Australie. 



F
il est bien joli mais peut-être va -t-il avoir des problèmes avec les cygnes blancs
Répondre
J
Savoir regarder, savoir voir dans le banal, la merveille qui nous est offerte. C'est souvent pour moi une recherche dont je ne me lasse pas. Bon dimanche. Amitiés. Joëlle
Répondre
N
Pourquoi donc certains animaux nous semblent-ils si beaux, et d'autres pas, habités qu'ils sont tous de leur pulsion de vie?
Répondre
J
En voilà du beau monde en chemin ce dimanche, cygne noir, pas encore rencontré... ils apprécient ensemble leur liberté sans barrière....;-)
Répondre
J
Au moins les oiseaux vivent en bonne entente (je sais que ce n'est pas tout à fait vrai, mais laissez-moi rêver). Ils cohabitent, quel bel exemple!
Répondre
C


Disons que certains oiseaux ont la sagesse de cohabiter en paix, tandis que d'autres se font la guerre... Comme les humains, en somme.



Z
c'est pas une critique..juste une de mes questions "existentielles"
Répondre
C


J'ai la même interrogation, et on le voit dans le texte : le cygne noir est beau (vraiment !) et rare (en France), mais il ressemble aussi beaucoup aux autres oiseaux.



Z
la rareté fait la merveille?
En tout cas le moment passé fait bien envie..
Répondre