Le coq

Publié le par Carole

le coq église 2
 
Sur le grand mât du clocher, il guette, vigie mince et farouche. Il a essuyé tous les orages de l'histoire, il a tourné et grincé comme un arbre dans le vent. Peut-être qu'il est tout rouillé, craquelé de gel, de pluie et d'immense vieillesse. Mais il se tient bien droit, comme un bel idéogramme qui écrirait au ciel, de l'unique trait de pinceau unissant la courbe de sa queue à l'arrondi de son corps et à la ciselure de sa crête, le passé, le présent et l'avenir.

Publié dans Le village : Selommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Que dire ? tout est si bien dit. Merci Carole, belle journée.
Répondre
J
Seul face aux intempéries,il sait garder le cap, les yeux rivés sur l'avenir, les pattes ancrées dans le présent, la queue à peine secouée par le passé. J'aime beaucoup ton texte. Merci. Joëlle
Répondre
C


Il est à l'image du village, ce petit coq...


Bonne journée, 


Carole