La source

Publié le par Carole Chollet-Buisson

source-lavoir.jpg
La Source - Lavoir sur la Houzée 
 
"Quel est le berceau de la famille Ronssart ? Est-ce le Danube, le beau Danube bleu, comme on l'a cru jusqu'à présent ? [...] Est-ce au contraire le chétif mais vendômois ruisseau de La Houzée, qui avait trouvé la force de porter, de Selommes à Areines, onze moulins, dont le dernier, situé entre Baumai et Areines, s'appelait dès le milieu du XIe siècle Ronzart, sans le faire exprès ?"
(Jean Martellière, Bulletin de la Société archéologique du Vendômois, 1913)
 
 
Mon arrière-grand-père Ferrand avait longtemps travaillé dans le dernier moulin de la Houzée, sur la route d'Areines, à l'entrée de Vendôme.
Un jour - il faisait si beau, tous les reflets de la mémoire palpitaient dans l'eau trempée de branches et d'oiseaux - il a laissé tourner la roue dans son grand fracas clinquant d'arcs-en-ciel, il a posé sur l'échelle ses sacs de grain et de farine, il a remonté tranquillement la rivière, jusqu'à la source au cresson frais. Et il est revenu ici, chez lui, à Selommes où ses ancêtres avaient enraciné leurs vieux os dans la terre.
En ce temps-là, pour rentrer chez soi, il suffisait presque toujours de suivre le cours d'une rivière, d'un ruisseau minuscule. Les vies étaient tracées dans les villages, les champs, les prés, les bois, les montagnes ou les mers, en beaux dessins sans fioritures qui avaient forme de destin, par les fées noires ou blanches qui dansaient chaque nuit dans les landes.
 
Combien parmi nous peuvent encore le prendre, avec la simplicité de mon arrière-grand-père en ce matin d'été, le chemin d'herbe humide et de petits cailloux moussus qui remonte à la source ?

Publié dans Le village : Selommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

t-photographe 26/07/2012 16:03

Bel endroit, beaux souvenirs...

Carole 26/07/2012 21:20



Merci, Marie, à bientôt.



Cendrine 24/07/2012 16:36

Bonjour Carole,

Je suis en pause blog et sur mode convalescence mais je suis ravie de venir lire, sans m'épuiser, (j'ai fait des promesses à tous ceux qui m'entourent et aux médecins) de si beaux textes comme les
tiens...

Le thème des racines, de l'arbre de vie familial ancré dans un paysage si fort et l'exil qui alourdit les coeurs est ciselé avec tant de poésie et de simplicité... J'aimerais aussi reprendre ce
chemin qui me mènerait à la source des miens... Ta photo est magnifique, cet endroit aimante ceux qui aiment la beauté.

Je t'embrasse et te remercie pour cette écriture d'émotion et d'eau vive...

Cendrine

Carole 24/07/2012 16:47



Cendrine, c'est tellement gentil de me rendre visite malgré tes problèmes de santé !


Je te souhaite de tout coeur une guérison rapide.



Plume 23/07/2012 22:46

Qu'il est agréable de cheminer dans les empreintes de ses ascendants et de respirer au rythme de leurs vies ...
Tu parles du petit chemin moussu, et moi de celui qui sent la noisette ...
Bisous Carole, Plume .

Carole 24/07/2012 00:47



Merci, Plume. Je suis heureuse que mon petit chemin ait rencontré le tien. Tous les chemins mènent à l'homme... je veux dire à l'humain.



mansfield 23/07/2012 18:18

il me semble que tout ceux dont l'imagination bondit comme ton ruisseau ont ce pouvoir, les rêveurs qui écoutent le temps

Carole 24/07/2012 00:32



Oui, car il y a tant de sources... mais tant d'exils aussi...



emma 23/07/2012 17:55

quand tout coule inexorablement vers la mer, pouvoir prendre le chemin qui remonte à la source n'est-il pas le rêve de tous ?
la photo est superbe

Carole 24/07/2012 00:02



C'est mon village qui est superbe, posé contre les sources de la Houzée. Pourtant c'est en apparence un lieu très ordinaire, pas du tout touristique : un simple village de Beauce.



Nounedeb 23/07/2012 17:18

Une belle histoire, à lire les pieds au frais, en songeant à d'autres sources...

Carole 23/07/2012 23:58



Tout le monde a les siennes...



Suzâme 23/07/2012 10:59

On dirait que chemin faisant le long des rivières et des empreintes du temps, tu retrouves l'âme de ta famille, initiant une relation avec des mots qui relient toutes les mémoires. Ton exploration
de la terre natale qui a su accueillir les morts m'emmène, me guide dans tes paysages intérieurs. Suzâme

Carole 23/07/2012 19:05



Oui, en ce moment je me consacre à l'évocation de ces racines, à la faveur d'un séjour chez mes parents qui me remémore le passé. Merci, Suzâme.



Melbeau Siteweb 23/07/2012 08:47

La photo est très belle et l'histoire qui l'accompagne amène les lecteurs à un voyage dans le temps dans la simplicité & le mode de vie d'antan sur les chemins d'alors... Bonne semaine ;)

Carole 23/07/2012 19:03



Merci beaucoup pour cette visite et ce commentaire très agréable.



Catheau 23/07/2012 08:44

Un texte qui fait pleurer tous les exilés.

Carole 23/07/2012 19:03



Oui, c'est aussi un texte sur l'exil, en creux.



jill bill 23/07/2012 08:11

Bonjour Carole... Combien, peu, trop peu, le temps n'est plus au sabots et à la marche pour retrouver ses racines à la retraite si éloigné de son pays pour x raisons !
Joli lavoir, joli tout.... jill

Carole 23/07/2012 19:02



Sale temps pour les sources, aujourd'hui...