La plume de Jules Verne

Publié le par Carole

  jules-verne-tags-4.jpg
     Jules Verne - Fresque murale - Nantes, rue de l'Echelle 
 
Si vous montez les marches du Bon Pasteur, par la rue de l'Echelle, prenez donc à gauche, contre le mur peint à fresque, et puis arrêtez-vous, juste à l'avant-dernière marche, quand vous atteindrez la main de Jules Verne.
Regardez. C'est une main blanche, calme, un peu grasse, un peu velue aux phalanges. Une main de bourgeois, une main de rêveur, une main d'ingénieur - c'est une main très ordinaire, et pourtant c'est une main de géant, une main tendue de Créateur, un peu pâlie déjà par le temps, mais si forte encore. Appuyée, avec une diaphane légèreté, sur les toits et les cheminées des usines et des entrepôts du port, sur le monde des vivants, comme sur une écritoire délicate, elle serre un petit porte-plume - bâton frêle et mince empenné d'une plume luisante, à la pointe acérée noircie d'encre et de mots inconnus. Elle se tient à notre hauteur, exactement, pour nous montrer, amicalement, tranquillement, ce que c'est qu'écrire. Et c'est immense, sur ce haut mur, si simple aussi pourtant... cela se tient si près de nous qui passons là... nous pourrions la saisir dans nos doigts de passants, cette plume rêveuse.
Je n'ai jamais vu un autre écrivain poser ainsi son écritoire en pleine rue. Et, si tant de tags couvrent le mur, sous cette plume offerte et dévoilée, il ne faut peut-être pas s'en offusquer plus que lui, le vieil écrivain, qui regarde plus loin, malicieux, généreux, souverain.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je crois que tu as vraiment interprété ce regard de Jules Verne, Carole, ce regard au-dessus de la mêlée, qui voit très loin, vogue, découvre, invente et sourit. Parce qu'il rêve...
Répondre
V
Tu parles de difficultés matérielles... Comme je te comprends ! L'informatique est aussi décevante qu'elle peut paraître magique, car elle pose sans cesse des problèmes. Et que dire de la nouvelle
plate forme d'OB ? Je n'en entends dire que du mal, j'ai donc très peur... (qu'en dis-tu toi-même, l'as-tu essayée ?)
Bon courage en tous cas, et bonne semaine !
Répondre
C


Merci de ce message, Valentine. L'informatique, c'est plutôt difficile parfois ! Quant à la nouvelle version d'OB, je ne sais pas, je la redoute aussi.



V
Très belle page d'écriture ! La main est joliment décrite, et la signification d'ensemble est, comme toujours, d'une belle profondeur. Je ne savais pas que l'on trouvait une telle fresque à Nantes.
Bravo Carole !
Répondre
E
Jules Verne que j'aime beaucoup ..... J'aime tes mots.
Belle soirée Carole
Répondre
J
Un clin d'oeil à Victor et à toi....
Répondre
M
J'ai lu avec beaucoup de plaisir ton joli récit sur les rues de Nantes..et sur son illustre écrivain Jules Vernes qui a l'air présent et tellement actuel sur le mur tagé !
Je pense qu'il aurait aimé participer avec des jeunes à l'élaboration d'autres découvertes. Ce sont des hommes à l'esprit ouvert et inventif dont nous avons besoin actuellement.
Merci pour ton beau reportage chère Carole.
Avec amitiés je t'embrasse !
Répondre
M
La plume de Jules Vernes brillament redécouverte par ta plume! Bon dimanche Carole!
Répondre
J
Très beau billet Carole où tout me plaît:
- ton récit,
- Jules Verne qui m'a "éveillée au rêve",
- ta manière d'avoir inclus dans cette réédition les tags: jolis petits clin d'oeil à d'autres tags,
- les commentaires de tes lecteurs.
Belles formes de pensées.
Une société qui manque de visionnaires et voilà notre monde tout à l'envers...
Tes réponses de juillet sentent le départ en vacances
mais aujourd'hui tu dois être en week-end alors, je peux te dire bon changement d'air Carole.
Répondre
D
Les Tags c'est une autre forme d'écriture et d'expression. aurait-il apprécié?
Répondre
C


Je crois que tout l'intéressait, c'était d'abord un esprit curieux et ouvert.



H
Je souris en me disant que, s'il revenait, il serait peut-être de ceux qui laissent leur marque sur une fresque. Dessinant, en graffiti sur lui-même, un signe ou deux de visionnaire.

Hélène*
Répondre
C


C'est très probable. Du moins c'est ce qu'on pense en regardant la fresque couverte de graffitis...



G
Le précurseur des histoires fantastiques..coucou de Vendée
Répondre
C


Précurseur en bien des domaines !



S
Jules Verne dans la rue? Ce qui me marque plus que sa plume c'est son regard inspiré, presque doux... Imaginatif plus que rêveur? Ou les deux... Son inventivité nous a tous entraînés un jour. je me
rappelle avoir entendu dans un documentaire qu'il n'avait pas voyagé. Cela m'avait tellement étonné! Quel pouvoir! Tout voyageait de sa tête à son bureau. Bonnes vacances! Suzâme
Répondre
C


Il avait tout de même un bateau, le Saint-Michel, sur lequel il faisait des croisières. On l'a reconstitué récemment à Nantes grâce au travail d'une association d'amis de Jules Verne.



M
Bonsoir Carole,

Ah! Jules Verne!J'ai lu tout ce que j'ai pu trouver de lui. Lu? Que dis-je? Dévoré serait plus juste.
Peut-être que Jules, face à ces tags, se dirait"
Bah! L'important, c'est qu'ils écrivent!" :)

Beau billet Carole, merci
Bonne soirée
Martine
Répondre
C


C'est exactement ma pensée ! Merci, Martine.



K
Une superbe représentation, dommage qu'elle aie été taguée
Répondre
C


La fresque est souvent nettoyée, et toujours "re-taguée". C'est pourquoi j'ai décidé d'inclure les tags dans la photo et dans le texte...



E
mais c'est peut être lui qui les trace, la nuit, les tags, assez grands pour être vus de la lune...
Répondre
C


Je retiens ta supposition, Emma ! 


A bientôt, je pars quelques jours loin du blog...



C
Il voyait en effet tellement plus loin que nous, au coeur profond de l'univers, celui qui nous a fait rêver autrefois dans les vieux livres à couverture rouge et dorée.
Répondre
C


Oui, il est du nombre des "grands visionnaires".


Merci, Catheau.



P
La main et la plume de Jules Verne te fascinent ... rien d'étonnant Carole, pour l'amoureuse des descriptions poétiques, des mots finement ciselés et des réflexions profondes qui t'animent .
Merci pour ce précieux partage.
Bisous, Plume.
Répondre
C


Merci, Plume dont le nom s'accorde si bien à ce texte !


Jules Verne est né à Nantes, où son souvenir est très présent, ainsi je suis souvent amenée à penser à lui. A bientôt, je pars quelques jours loin du blog...



J
Bonjour Carole... l'auteur préféré de mon père enfant ! Un air de Hugo aussi, deux talents de plume incontestés ! Merci... jill
Répondre
C


Toute une époque aussi, Hugo, Jules Verne, des figures de l'écrivain que nos conceptions modernes pourraient éloigner de nous, mais qui restent, je trouve, très vivantes.