En passant

Publié le par Carole

la nef des ombres.psd
 
 
Je viens d'ailleurs.
D'un lieu où chaque pas me renvoyait à moi-même, à mes aïeux, à mes souvenirs pesant comme des taies sur mon regard.
Ici, dans cette ville - que par facilité j'appelle Nantes - qui est peu à peu devenue pour moi la Ville, je n'ai pas de morts enterrés, pas d'enfance, pas de parents.
J'y avance sans chaînes, sans mémoire, sans certitudes et sans parcours tracés, les yeux ouverts et aux aguets, comme on doit aujourd'hui avancer dans les villes.
Un jour, il faudra bien que je parte, sans me retourner.
 
En attendant, j'essaie seulement d'être là, d'être là dans la ville comme je suis au monde, juste un instant, par hasard, en passant, avant de disparaître.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Heureuse de t'accueillir dans ma communauté. Très jolie photo. Cette nef là est insubmersible et nous mène droit dans le monde imaginaire !
Répondre
C


Merci, Amrayllis ! Quel accueil chaleureux !


A bientôt donc,


Carole



C
Belle idée... Merci pour ton passage chez moi!
Bonne soirée..
Claude
Répondre
C


Je reviendrai ! Bonne soirée à toi aussi !



E
bonsoir,belle photo,bien vu
bonne soirée
Répondre
C


merci, bonne soirée à vous aussi !



G
En effet nos deux photos de ce jour on des similitudes, en plus la même Loire, la mienne à Tours
Répondre
C


C'est que les ponts de la Loire sont si beaux, ils nous inspirent...


 



C
Beau reflet !!! on doit voir ta silhouette !!!! claudine
Répondre
C


Oui, tu l'as deviné : ma silhouette, et celle de mon mari. Les ombres, c'est nous, en somme...


mais par beau temps, ce n'est pas triste du tout !


Bonne soirée à toi,


A bientôt,


Carole