La lettre

Publié le par Carole

    Au décès de sa grand-mère Isabelle, elle avait aidé sa mère à vider le grenier de la rue Bonhomet. Ensemble elles avaient jeté, éliminé, transporté les vieux meubles et les colifichets poussiéreux. Nettoyé, comme elles disaient sobrement. Enfin il était resté deux malles, là-haut, sur le parquet encore humide et blanchi de lessive. Deux petites valises de carton brun, identiques, ventrues et ceinturées de cuir, lourdes de lettres, d'archives, de photos et de mots entassés, qui avaient l'air d'attendre (...)
 
Pour lire la suite : http://cheminderonde.wordpress.com/2013/07/22/la-lettre/

Publié dans Récits et nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
les histoires familiales ...et toujours cette agréable écriture acidulée..
Répondre
M
Bonjour Carole,

J'ai suivi ton lien pour découvrir la suite.
Terrible tragédie. Comment peut-on traîtres, de lâches ces pauvres bougres envoyés à la boucherie. Quelle horreur! Mon grand-père a fait 14 -18, les tranchées de Verdun. Gazé, il a fallu trois ans
de soins constants pour le sauver. Tous ces pauvres mutilés, sacrifiés par des officiers incompétents, bien planqués à l'arrière! Moi, je tournerai sûrement les talons face à cette monstruosité
qu'est la guerre.
Très beau texte Carole, merci. Et merci de garder encore ce blog car je ne peux pas te laisser de com' sur l'autre.
Martine
Répondre
C


Merci Martine. Je pense en effet qu'il est préférable de garder deux "portes d'entrée". Le bloig wordpress est pratique pour rédiger des textes longs, mais parfois un peu capricieux.



C
Bonsoir Carole,
Je suis allée lire ton texte magnifique où l'émotion se love dans chaque phrase. Un très bel écrit, merci.
Belle soirée, amitiés
Cendrine
Répondre