La fée

Publié le par Carole

moulin-de-la-fee.jpg
Moulin de la fée - Saint-Lyphard
 
 
En quittant la Brière, j'ai vu, près d'un dolmen millénaire, ce drôle de moulin à coiffe de fée.
C'est, paraît-il, tout simplement, un vieux moulin rénové, qui produit aujourd'hui de l'électricité.
Très belle initiative. Mouture d'avenir. 
Mais celle d'en-haut, chevauchant dans l'air bleu son radeau de métal... je la distinguais si mal... qui donc était-elle ? la fée électricité cinglant vers l'avenir dans ses habits tout neufs, ou la vieille "fata" raide et rouillée venue du fond des temps ?
Elle avait lâché le gouvernail de son navire tremblant pour brandir sa baguette en guise de longue vue.
Comme une image naïve, au-dessus de nos têtes, du destin indécis, girouette fadette aux quatre vents fadets, de ce monde fada qui tourne sans répit
Et nous, le grain à moudre, qui tournons immobiles, accrochés à la roue, tous autant que nous sommes, bonne farine ou pauvre balle, tandis qu'il tourne et boule, de plus en plus rapide, de plus en plus fada, sous le vent farfadet qui se lève...

 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Belle allitération sur le thème de la fée fantasque et de la farandole du temps !
Répondre
G
La fée du logis ..si le moulin est habité.
Répondre
O
Une belle trouvaille !
Répondre
F
c'est bien joli et une bonne idée pour ce moulin
Répondre
Q
J'aime la façon dont ce moulin a été "recyclé", même si...
C'est une très belle page, Carole. Notre monde est fou et je crains que les fées n'y puissent plus rien.

Mais qui sait ? Peut-être les mots de ceux qui croient encore que tout est possible finiront par le changer.

Passe une douce journée.
Répondre
N
Ronron.
Répondre
A
La preuve que nous en avons encore et toujours besoin de ces bonnes fées venues du fond des temps. Même si elles ont troqué leurs vieux costumes, elles sont toujours chargées de rêves et de poésie.
Répondre
A
C'est magnifique, Carole ! Avoir repéré cette petite fée, la décrire de manière si amusante, et jouer ainsi sur les mots et les sonorités de "fada", "fadette", "farfadet"... Que du rêve !
Répondre
J
Une sorcière sur le faîte, un Don Quichotte eut été plus de circonstance connaisant son "amour" pour les moulins... ah les temps changent, va pour une sorcière alors..... ;-) merci Carole
Répondre