L'oeil fermé, la souris, la boussole et le serpent qui dort - Mascaron

Publié le par Carole

mascaron rue Kervégan version du 30-12.psd
rue Kervégan
 
Le serpent n'est si noir et la fleur si maladive, la souris n'est si pâle et avide, que pour l'oeil refermé - celui qui cligne du côté du mal. 
Mais la boussole indique toujours le nord. A chacun de se diriger, et comprenne qui pourra.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonsoir Carole,
un mascaron vraiment surprenant ! Sur quel genre de bâtiment veille-t-il ? ton énigme lui va comme un gant ...
Amitiés
Répondre
C


Bonjour Hauteclaire,


Ce mascaron veille sur l'hôtel d'un armateur-négrier du XVIIIe siècle, à Nantes  ceci te donne une partie du sens de l'énigme...


Amitiés à toi aussi,


Carole



A
Une très belle photo, Carole, et ces mots semblent tout droits sortis de la bouche d'un sphinx. Merci pour ce partage. Anne
Répondre
C


Oui, c'est une petite énigme que j'ai rédigée. Nantes est une ville pleine d'énigmes...


Merci de ton attention,


à bientôt,


Carole