Le fil de l'araignée

Publié le par Carole

l-arc--3-.psd.jpg
 
Dans le journal local, source inépuisable d'étonnement, j'ai lu qu'un savant japonais avait réussi à fabriquer des cordes de violon en fil d'araignée.
Pour réaliser les quatre cordes qu’il a confiées au luthier, il a, dit-il, "utilisé la soie de 300 araignées femelles Nephila maculata". Les instruments ainsi obtenus produisent un son "doux et profond".
J'ai imaginé ces violons que le rêve fou d'un savant avaient extraits du labyrinthe de trois cents toiles.
 
Araignée, ai-je pensé, audacieuse et forte araignée, chasseresse du jour, toi qui tends comme un arc la corde des saisons, toi qui jettes au printemps, flèche sûre et rapide, la branche hérissée de bourgeons.
Araignée, triste et morne araignée, fileuse de la nuit, toi qui noues en silence le ruban de tissu gluant où se prend au néant, insecte aussitôt dévoré, chaque instant de nos vies.
 
Tu poses sur le monde ton filet de grisaille.
Tu recueilles en ses mailles l’impalpable harmonie.
Tu cours sans balancier au-dessus des abîmes.
Tu poses dans l’air bleu des éventails de soie.
Tu bâtis sur le vide des ponts pour la rosée.
Et tu cloues comme un piège la toile du destin.
 
Araignée, tu es la vie, tu es la mort. 
Tu es l'angoisse et la douceur.
Tu es la cendre et la beauté.
Tu es l'espoir, tu es le mal.
Tu es l’unisson de l’univers.
 
Araignée, que le fuseau tournoyant de ton corps
file pour moi l'accord,
que je puisse enfin les entendre,
ces notes pures qui vont sur les cordes du monde
écrire la mélodie qui donne sens à tout,
et glissent en gouttes d'eau
sur l’instrument d'un invisible musicien.

Publié dans Fables

Commenter cet article

Snow 15/03/2012 04:39

Sons imaginés facilement à travers tes mots à sonorités fluides.. Envol.. Merci.

Carole Chollet-Buisson 15/03/2012 21:49



Merci, Snow au nom léger !



Anne L S 12/03/2012 19:53

Doux chant d'une toile détissées, dans l'affolement de l'araignée... Une très belle page, Carole ! Merci profondément !

Carole Chollet-Buisson 12/03/2012 20:07



Et merci à toi, Anne,


à bientôt !



emma 12/03/2012 18:14

je découvre ton blog avec plaisir, avant d'aller plus loin, je me dis que tu sentirais certainement bien chez nous, ici
http://miletune.over-blog.com , ce serait une façon de croiser ta jolie plume

Carole Chollet-Buisson 12/03/2012 19:37



Emma, je me suis rendue sur ce site, et j'ai vu qu'il pouvait en effet m'intéresser, même si je ne suis pas habituée à travailler sur des photos produites par d'autres (je les réalise toutes
moi-même sur mon blog, et je les conçois pour les textes que je souhaite écrire). Mais je peux tenter d'autres expériences d'écriture.


Je m'inscris à la newsletter. J'ai compris qu'il fallait envoyer les textes proposés via un formulaire : dans ce cas, est-ce que le "message" demandé dans le formulaire se confond avec l'article,
ou bien y a-t-il encore une autre étape avant "publication" ?


A bientôt, Emma, et merci,


Carole


 



antoine 11/03/2012 23:42

Magnifique hymne à cette mal aimée, travailleuse infatigable si souvent décriée qui pourtant réalise ces merveilleuses oeuvres d'art sous le regard complice et parfois embué de larmes de Dame
Nature.
Je tenais également à vous remercier de votre visite et de vos mots sur mon site.
A très bientôt Carole

Carole Chollet-Buisson 11/03/2012 23:56



Merci, Antoine, et à bientôt !



pimprenelle 11/03/2012 23:35

Je vous lis, j'entends le violon et je vois l'araignée, sa toile, l'insecte pris au piège et dévoré.
Merci.

Carole Chollet-Buisson 11/03/2012 23:56



Merci, Pimprenelle. Je suis très sensible à ce lien que vous tissez entre la vue et l'ouïe, car l'idée de "correspondance" est importante dans mon texte.


A bientôt.



Jyckie ! 11/03/2012 09:51

Bonjour,

Une belle prose suivie d'un beau poème de style poésie libérée...Je suis heureuse de vous accueillir dans ma communauté. Amitiés littéraires de Jyckie.

Carole Chollet-Buisson 11/03/2012 11:07



Merci, Jyckie, à très bientôt !


Carole



Bruno 11/03/2012 06:34

Incroyable ces cordes de violon en fils d'araignée !!! Excellent dimanche.

Carole Chollet-Buisson 11/03/2012 11:11



Une idée extraordinaire, c'est bien ce que je pensais...


Excellent dimanche à vous aussi.



ADAMANTE 10/03/2012 23:55

J'imagine le chant du violon sur tes mots, une mélodie d'herbe portée par le souffle d'un matin humide, juste avant le lever du jour. Sur la toile, quelques gouttes de lune.

Carole Chollet-Buisson 11/03/2012 00:21



Adamante, si tu le faisais, ce tableau ? Je le "vois" moi aussi. J'aimerais tant regarder des "gouttes de lune"...


Je suis très heureuse que tu perçoives ainsi, visuellement, ce poème du son. Car pour moi, lectrice de Baudelaire, "les parfums, les couleurs et les sons se répondent".


A bientôt, Carole



Nounedeb 10/03/2012 17:14

Je vibre avec toi - ou ton araignée. Très belles images.

Carole Chollet-Buisson 10/03/2012 18:51



Merci, Nounedeb. A bientôt !


Carole