L'ange

Publié le par Carole

oeil-anges-2-copie-3.jpg
Anges dorés du clocher de Saint-Nicolas se reflétant dans une fenêtre masquée d'un oeil. Nantes, place du Bon Pasteur 
 
 
J’ai entendu le froissement de ses ailes quand il s’est envolé. Puis il s’est arrêté un instant dans son élan, pris de remords peut-être il s’est retourné. D’un souffle triste de sa trompette d’or, il m’a dit adieu, et j’ai rencontré le regard bleu pâli de ses yeux fatigués.
Nous ne vieillirons pas ensemble, ai-je pensé. Mais pouvait-il en aller autrement ? Où m’aurait-il conduite, moi qui n’avançais plus, paresseuse et lasse, moi qui n’avançais plus vers lui. Il est resté aussi longtemps qu’il l’a pu, comme un amant déçu qui aurait eu bon cœur il m’a attendue.
Seuls maintenant, nous voici tous deux seuls, comme on l’est quand on n’a plus d’autre compagnie que ses désillusions. Seul, lui qui avait cru en moi, lui qui jusqu’au bout avait voulu croire que je m’envolerais avec lui. Seule, moi qui me reposais sur lui du soin de vivre et qui ne voyais rien là-haut, quand tout était si gris, qu’un ciel tranquille et bleu.
Il a repris son vol, doré mais lourd et lent comme un hanneton qui a trop longtemps dormi sous la terre. Une plume grisâtre est tombée sur mon front et je l’ai ramassée. En me penchant j’ai vu que le sol était jonché de plumes décolorées toutes semblables à celle que mon ange avait laissé tomber dans sa fuite. Partout les anges, déçus, désespérés, avaient pris leur envol. Bientôt le sol fut comme un épais tapis fait des plumes de millions de vieux anges, gardiens usés abandonnant leur poste.
Le monde, je crois, s’est fatigué, l'espoir manque à beaucoup. Même aux anges. Surtout aux anges.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bien triste ce billet. Il y a des moments de joie, de lassitude, de tristesse .....mais l'espoir est toujours là , même s'il nous semble lointain et peut être inaccessible. Douce soirée, bises
Carole
Répondre
C


Espoir et désespoir. Il faut que toutes les faces de la vie soient représentées.



A
Je ne veux pas être pessimiste, je crois que, si anges il y a, ils ne peuvent qu'être patience et tendresse, comme le sont les anciens avec les enfants...
Le temps est une invention humaine.
Un sourire pour toi Carole avec les yeux qui louchent à cause d'une plume coquine tombée sur le bout de mon nez.
Répondre
C


Mon ange est donc venu chez toi, Adamante ! Cela me fait plaisir qu'il se promène encore dans ce monde...



S
Juste ce lien sur un poème en écho :
http://suzame-ecriture.over-blog.com/article-pour-le-casse-tete-de-la-semaine-lumiere-100326263.html
Répondre
C


Merci, Suzâme, pour ce beau lien - qui nous réunit en effet.



S
Ton écrit est troublant. Cela me rappelle une récente pensée. Sans identifieR la cause de mon sentiment d'absence, de façon précise, définitive - était-ce celle des anges ? mais les ai-je vus un
jour? - j'ai ressenti quelque chose d'aussi fort que toi, l'absence de Dieu, enfin celui auquel je croyais, il y a... il y a si longtemps. Pourquoi les anges disparaissent. Pourquoi Dieu s'est
enfui?... C'est toi qui m'a amené par là... Merci Suzâme
Répondre
C


C'est à une autre disparition que j'ai pensé en écrivant ce texte. Mais, en choisissant le symbole de l'ange, j'ai voulu l'ouvrir à tous ces questionnements que tu évoques. Je n'ai pas les
réponses...



J
Je ne crois pas Carole. Leur patience est infinie. C'est bien nous qui nous éloignons d'eux. Ils nous envoient quelques fois des émissaires : un mot, un geste, un regard...mais nous sommes frappés
de cécité ! Douce soirée à toi. Joëlle
Répondre
C


Aujourd'hui, je te donne raison. C'est vrai qu'il ne tient qu'à nous de perdre ou de retrouver nos "anges".



L
Grande tristesse à la lecture de ce beau texte. Comment ne pas laisser mourir l'espoir, Carole ? Amitié.
Répondre
C


L'espoir, comme un ange, éternel, peut renaître bien des fois, après être mort bien des fois, non ?



P
Terrible... mais il reste toujours un espoir enfoui en chacun de retrouver son ange.
Magnifique texte Carole.
Anne
Répondre
C


Oui, et qui sait sous quelle forme l'"ange" se présentera de nouveau à nous ?


Merci, Anne.