Juin

Publié le par Carole

chat-mur.jpg
M. Chat - Trentemoult
 
 
Comme un chat qui s'étire
l'après-midi s'allonge
à l'ombre des vieux murs.
L'été dort au jardin
bourdonnant de chaleur
sous la touffeur d'orage.
 
De son oeil fixe et blanc
sans paupière et sans rêve
le temps ce vieux cyclope
le regarde dormir.
 
Bientôt le soir qui rentre
mènera vers l'anneau
son grand chien d'ombre bleue.
Le temps face de lune
froidira ces pierres mornes
qui lézardent au soleil.
 
Mais l'été sur son mur
somnole comme un chat
dans la torpeur de juin
qui ronronne au jardin.
 

Publié dans Fables

Commenter cet article

Nalo 12/06/2014 21:14

Magnifique !!

Pascal 10/06/2014 23:00

Il ne dort que d'un oeil ce chat
tout à l'écoute qu'il est de ton joli poème

Carole 13/06/2014 23:07



Merci, Pascal.



Gérard 10/06/2014 22:52

fort beau chat pitre

Catheau 10/06/2014 18:57

Toute la sensualité chaude de l'été avec ce chat qui s'étire et arbore un anneau au téton.

flipperine 10/06/2014 00:27

et là en ce moment on recherche l'ombre car au soleil il fait très chaud

michèle 09/06/2014 18:27

Fort beau poème!

cafardages 09/06/2014 18:10

on a come un coup de barre d'un coup !

mansfield 09/06/2014 16:11

Juin endormi au soleil comme un gros chat, c'est exactement ça!

almanito 09/06/2014 16:03

Cha...crément bien tourné ce poème (j'ai osé, oui..) qui me fait penser à Colette lorsqu'elle évoque l'été...
Très beau.

Carole 09/06/2014 16:04



Cha c'est gentil, Almanito.



Lorraine 09/06/2014 15:56

Quelle paix s'échappe de tes mots et de ce chat qui entre ses paupières mi-closes, regarde le monde! Oui, l'été somnole...
Merci, Carole,
Lorraine

Didier 85 09/06/2014 15:54

Un joli texte bien illustré !!!

dalva 09/06/2014 15:09

Ca s'appelle comment déjà la poésie avec des vers de 6 pieds ? Un sonnet ? J'aime beaucoup.

Carole 09/06/2014 15:19



Pas de nom particulier. Juste un choix personnel. Des hexasyllabes en sizains et quatrains. Je me suis astreinte à ce rythme (difficile, la brièveté des vers étant une contrainte forte), car je
le trouvais très "félin".



Nounedeb 09/06/2014 13:51

Ronron inévitable! : )

Mamilouve 09/06/2014 11:11

Beau clin d'oeil aux après-midi d'été paresseuses comme un chat paressant d'un seul oeil !

eva 09/06/2014 09:36

aussitôt dit, aussitôt fait ! bravo Carole ! J'adore ce chat-cyclope qui accompagne si bien ce poème ! Merciiiiiiiii !

Carole 09/06/2014 11:23



En fait il y a (au moins) deux fresques de "M. Chat" à Nantes, mais hier je n'en connaissais encore qu'une. C'est ton billet qui m'a fait repenser à cette photo, alors merci à toi !



JC 09/06/2014 09:13

Superbe poème évoquant à merveille l'été . Le chat a déjà pris sa place...la meilleure en somme ! Amitiés. Joëlle

louv' 09/06/2014 08:20

Non chat lance...Un chat cyclope sur un mur au soleil de juin et un joli poème...j'aime beaucoup !

Carole 09/06/2014 11:24



J'avais aussi pensé à "Chat-l'heure", mais finalement je n'ai pas osé.



jill bill 09/06/2014 07:31

Il est marrant ce cyclope... et ton texte lui va bien, merci Carole, en PS hier le JT de TF1 l'a consacré à Nantes.... ;-)

Carole 09/06/2014 11:24



Un événement, cette "gigantomachie" nantaise !