Je m'étais juré de ne pas en parler...

Publié le par Carole

Je ne parlerai ni de la manifestation d'aujourd'hui contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ni des librairies qui ferment.
Promis juré. Je n'en parlerai pas. Non non non.
De la manifestation, je ne parlerai pas, parce que je n'y étais pas, et que tout le monde vous en parlera, à coups de twitts, de communiqués, de condamnations, d'images-chocs et de déplorations...
Des librairies qui ferment, je ne parlerai pas non plus, parce que j'en ai déjà tellement parlé, et que cela me désespère d'y revenir encore.
Pourtant... Non non non, c'est plus fort que moi.
J'étais en ville ce matin, me dépêchant parce qu'on allait interrompre le trafic des tramways. Comme mon trajet m'amenait nécessairement tout près de la rue de Feltre, j'ai pris quelques minutes pour aller voir les pauvres employés de la librairie Chapitre qu'on a longtemps connue ici sous l'enseigne Forum Privat, et qui vient de fermer, faute de repreneur. 
J'ai dû passer par le portillon d'une grande herse de métal, cernée de cars de CRS et de camions de gendarmerie - de ma vie je n'en avais jamais vu autant ni d'aussi imposants, jamais non plus je n'avais vu le centre ainsi hérissé de grilles
J'ai croisé des groupes bavards de Robins des bois, qui attendaient, fixant tout étonnés les grilles et les camions, que le cortège démarre.
 
 
manifestation-NDDL.jpg
 
Enfin, là-haut, devant la boutique désertée, j'ai vu les employés de la librairie, tout seuls et silencieux au milieu de tristes affiches demandant un peu d'aide et un peu d'intérêt.
Quand je suis sortie, j'ai retrouvé les cars de police, la foule, les herses qu'on ne franchissait qu'en montrant patte blanche. Une rumeur encore calme où la tension montait.
 
Forum-privat-2.jpg
 
Et en partant, j'ai pris cette photo. Je me suis dit que c'était peut-être la dernière photo que je prendrais de la librairie, puisqu'elle allait tout à fait disparaître. Je me suis dit aussi qu'il y avait dans l'air une électricité d'émeute, et que c'était un drôle de monde, ce monde où pour construire un aéroport on pouvait mobiliser tant de forces et tant d'argent, susciter tant de colères et de violences, tandis qu'une librairie de plus venait de fermer en silence, sans que qui que ce fût d'important eût daigné s'en soucier. Et que de cela, je pouvais bien parler, puisque après tout ce ne serait demain ni sur Twitter ni au journal télévisé.
 

 

Publié dans Nantes

Commenter cet article

PASSION SCULPTURE 06/04/2014 08:56

OH ! comme je comprends ton désarroi. MERCI D'EN PARLER !!!!

Cristophe 11/03/2014 16:54

"Une librairie qui ferme, c'est une compagnie de CRS qui fume."
Kevin Hampâté Bâ

Carole 11/03/2014 17:30



En l'occurrence, c'est assez vrai. Bravo à "Kevin".



FAN 25/02/2014 15:16

Autre temps....... Nous en somme au numérique, alors....ils faut s'adapter et ce n'est guère facile pour les petits commerçants!! En ce qui concerne l'aéroport, cela fait tout de même depuis
quelques années que le projet est sur la table!!Personne n'en veut mais les politicards G ou D ont la tête dure, mais en 2014, on pense qu'en FRANCE, tout peut arriver avec Hollande!! BISOUS FAN

Carole 25/02/2014 15:47



Chez nous c'est un sujet de discussion plus qu'épineux et on commence littéralement à se battre. Mon avis, je l'ai exprimé ici : mieux vaudrait consacrer tout ce temps, cette obstination, cet
argent, et ces colères aussi, à la culture (la vraie, celle par exemple des librairies...).



Richard LEJEUNE 24/02/2014 07:58

Quand meurt une librairie, c'est un peu de sang que nous perdons, c'est un peu d'oxygène que nous avons en moins, c'est tout notre organisme qui s'asphyxie petit à petit ...

Carole 27/02/2014 01:20



ALors bientôt nous ne pourrons plus respirer.



Nounedeb 24/02/2014 07:48

Tu as raison. Pourquoi se mobilise-t-on plus pour défendre la nature que pour défendre la Culture?

mansfield 23/02/2014 10:14

La culture n'intéresserait plus grand monde? Disons plutôt que les enjeux économiques sont les seuls qui vaillent qu'on parle d'eux...

Catheau 22/02/2014 23:00

Que vaut un livre à côté d'un Airbus 380 ? Merci pour ce billet qui remet les pendules à l'heure.

Carole 22/02/2014 23:56



C'est sûr, un livre, ça ne pèse pas lourd... Ce sera, je crois, la troisième librairie qui aura fermé en un an à Nantes (deux petites, et celle-là qui était très grande). Quant aux
manifestations, la tension que j'avais ressentie ce matin s'est révélée bien réelle, j'ai vu que les dégâts étaient très importants.



emma 22/02/2014 22:28

tout ce qui meurt est terrible, quelle que soit la forme de l'indignation...

Carole 23/02/2014 00:17



ll se passe bien des choses à Nantes en ce moment. On peut bien recenser aussi les librairies qui meurent.



M'amzelle Jeanne 22/02/2014 22:07

Drôle de monde !
Merci pour ce billet intéressant..en regardant les infos.. J'ai eu une pensée pour toi et ta belle ville .
Bonne nuit...

almanito 22/02/2014 21:35

Signe d'une société malade, une ville perd un peu de son âme à chaque fermeture de librairie.

jill bill 22/02/2014 21:31

C'était un joli nom pour une librairie, dommage....