La Boudeuse aux glaces et aux mouettes

Publié le par Carole Chollet-Buisson

boudeuse-glace-mouettes.jpg.psd.jpg
Nantes - 11 février 2012 -
 
 C'était l'année passée, par un hiver de gel. Le fleuve charriait des flottaisons de glaçons qui se brisaient avec fracas aux piles des grands ponts de l'estuaire.
Cette Boudeuse était depuis si longtemps à l'ancre, face au large, dans le lent battement des marées, sur cette courbe de Loire, tout près des vieux chantiers d'Indret, où naquit l'autre Boudeuse - celle de M. de Bougainville, qui fit jadis le tour de l'Ancien monde et du Nouveau-... depuis si longtemps elle attendait, immobile et rêveuse, que je croyais qu'elle ne partirait plus jamais.
Elle était ce soir-là, cette belle Boudeuse, comme un vaisseau fantôme arrêté parmi les glaces, sous une lumière immobile d'aurore boréale.
Voici qu'elle est partie désormais, vendue, saisie, reprise, réparée, je ne sais, mais en allée sur les routes mouvantes des navires et des vagues. Là où toujours elle désira s'enfuir. Car elle vivait, cette Boudeuse. Et rien, jamais, ne reste à l'ancre, que ce qui meurt.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
...Elle avait fini de bouder...:)
Répondre
G
on en trouve aussi hors de l'eau....des boudeuses
Répondre
G
on en trouve aussi hors de l'eau....des boudeuses
Répondre
H
Un bateau trop longtemps à l'ancre fait, de son flan, couler l'encre. À sa vue, les mots ont envie de débarquer pour dire son silence et sa peine et sa souffrance. Car un bateau est fait pour
rendre à l'eau son mouvement. Attaché trop longtemps, il devient fou, c'est évident.
Souhaitons qu'il fut bien récupéré!

Hélène*
Répondre
Z
belle ambiance..
Répondre
N
Bonsoir Carole !
Une boudeuse ? C'est le nom donné à ce type de bateau?
Cette photo est tout bonnement magnifique, tu as bien fait de la prendre avant que la Boudeuse disparaisse !
Très poétique :)
Bises, bonne soirée !
Répondre
C


C'est un nom comme on en donnait autrefois. Le bateau de Bougainville portait ce nom, et je pense que c'est pour cette raison qu'on a baptisé ainsi cette frégate du début du XXe siècle, gréément
déjà assez anachronique et nostalgique au moment de sa construction.



M
Il y avait de la glace sur le fleuve cette année là.. La boudeuse, boudait et est partie vers les pays chaud ?
Répondre
A
Le départ d'un bateau, quel qu'il soit est toujours triste, comme la vie faite de départs et de retrouvailles, et c'est pour cela qu'ils nous font tant rêver.
Répondre
C


Oui, une sorte de départ "superlatif". Tant de symboles dans ce motif du bateau...



V
En effet, pour qu'elle parte, il fallait qu'elle vive ! C'est beau, cela me rappelle bien sûr "Asie" de Tristan Klingsor
"je voudrais m'en aller avec la goélette
qui se berce ce soir dans le port,
mystérieuse et solitaire,
et qui déploie enfin ses voiles violettes
comme un immense oiseau de nuit dans le ciel d'or"...
Répondre
M
Il faut dire que cette boudeuse est faite pour les tropiques, et qu'elle devait frisonner sur les quais nantais!
Répondre
J
Je ne sais pas où est partie "La boudeuse" mais je sais que pour être simplement libre il ne faut jamais baisser pavillon, alors quelque part "La boudeuse" cherche son nouveau monde...
Répondre
J
Bonjour Carole... je bouderais aussi si j'étais à quai... vive le grand large ! Merci...
Répondre
P
Bonjour Carole,
Belle image et très belle mise en mot.
Amicalement
Anne
Répondre