Harukaze (vent de printemps)

Publié le par Carole

 bourgeons-dores.jpg
 
À fruit rouillé bourgeon doré
 
 
L'arbre déplie ses ailes bleues
Envol de freux oiseau de feu
 
Au doigt fané du vieil hiver
Passe la bague de lumière
 
 
Vent de printemps sur l'or du temps.
 
 
    Aujourd'hui, ces quelques vers, et rien de plus. 
   Car le vent de printemps est un dieu si léger qu'il ne peut semer dans l'air bleu que quelques grains de mots fragiles, aussitôt emportés. Les Japonais l'appellent harukaze, vent de printemps - ce qui pourrait aussi bien vouloir dire vent de jeunesse, souffle du renouveau, brise de l'année naissante.
 
春風
 
    Insaisissable envol de tout ce qui veut naître - renaître.

 

Publié dans Japonisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un trait d'encre de Chine
Un souffle d'aquarelle...

Superbe de finesse
Répondre
C


Et merci pour ce splendide commentaire - presque un haïku.



Q
C'est déjà beaucoup... merci, Carole !
Passe une douce soirée.
Répondre
N
Quelques vers. Rien de plus. Mais là l'impérieuse nécessité de la poésie. Merci, Carole.
Répondre
M
Merci pour cette très jolie page printanière...
Bonne journée
Répondre
C
Il sème une bien belle musique de mots d'une délicate et fragile lumière ton vent de printemps, merci!Belle photo aussi!
Répondre
G
on est loin des vents d'anges
Répondre
C
Quelle bonne idée d'avoir su poser un joli nom sur tant de légèreté et de sensations volatiles... c'est un peu comme un oiseau qui par magie se pose quelque secondes sur notre main... Belle soirée
Répondre
C
Une belle inspiration japonaise et printanière.
Répondre
M
Joli, joli, je dirais même plus ...
Répondre
F
le printemps une renaissance la résurrection de la nature
Répondre
J
Le souffle léger tourne les pages de vie.
Répondre
A
Et tes mots, aussi délicats et doux que ce vent..
Répondre
D
Merci pour ce souffle léger.
Répondre
O
liquidembar, arbre aux milles couleurs...:-)
Répondre
C


Merci pour ce liquidembar, cher Chactas. Je crois que "nous" en avons justement un au Jardin des plantes... Je vais chercher.



M
C'est parti Carole je prend mon envol en mots avec toi, et ce printemps est si bon sous ta plume que ça m'est facile!
Répondre
A
J'adore ce moment précis: celui où l'on sent dans l'air cette légèreté qui augure de l'arrivée du printemps....
Répondre
J
C'est ma foi très beau à l'heure où le printemps, en avance sur l'heure, pointe la vie sur la branche qui se réveille comme la belle sous le baiser du prince charmant... merci, jill
Répondre