Le cerisier du Japon

Publié le par Carole

hanami-jardin-des-plantes.jpg
      Jardin des plantes de Nantes - 20 mars 2014
 
 
Le printemps japonais, c'est aussi le temps de "hanami" - qui signifie littéralement "regarder les fleurs". Hanami est la grande fête du printemps, un moment de repos et de joie, où l'on s'en va en foule, rêver ou s'amuser, sous les grands cerisiers pleureurs qu'on plante en immenses allées.
Et voilà que ce soir, en traversant comme à mon habitude le Jardin des plantes, j'ai vu que le printemps s'était posé, comme un papillon rose, sur le cerisier du Japon au tronc noir et bourru qui balançait dans le vent ses longs branchages chargés de fleurs délicates.
J'ai pensé à ces fêtes, à ces foules heureuses, là-bas, dans les allées de cerisiers fleuris. Je me suis dit qu'il était merveilleux de pouvoir consacrer tant de temps à le perdre, pour quelques gouttes de parfum rosé, pour les larmes légères de quelques cerisiers du printemps. Que tant de déraison était la vraie sagesse.
J'ai voulu photographier l'arbre, saisir dans leur reflet bleuté les doux sanglots qui frémissaient en rose sous le vent gris du soir.
J'étais seule tout d'abord près de mon cerisier solitaire. Mais, à mesure que je photographiais, les promeneurs s'arrêtaient derrière moi.
— Je demanderai à ma mère de le photographier aussi, a dit la voix d'un petit garçon.
— C'est un cerisier pleureur, a dit une voix d'homme.
— Il n'y a pas que les saules qui sont pleureurs, a dit une autre voix d'homme.
— C'est un cerisier du Japon, a dit une voix de femme.
— Qu'est-ce qu'il est beau ! a dit une autre voix de femme.
Si bien que quand je me suis retournée, il y avait foule pour admirer l'arbre en fleurs.
C'était vraiment hanami. Hanami ici
 
 
cerisier du japon
 
Rien n'unira jamais aussi solidement les humains, d'un bout à l'autre de la Terre, que les pétales légers d'un cerisier en fleurs.
Rien n'unira jamais aussi fortement les humains à la Terre qu'ils maltraitent que le parfum fragile d'un cerisier en pleurs.
花見

.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louv' 23/03/2014 23:04

Oh que non ce n'est pas du temps perdu ! Se sentir émerveillé par la beauté de la nature est déjà source de bien-être. Partager ce sentiment est une communion. Merci Carole.

Lorraine 23/03/2014 12:14

Oh! Carole, comme tu dis vrai! Mais les hommes oublient top vite qu'il suffit d'un peu de beauté pour les réunir et se sentir frères!

Lorraine

dalva 22/03/2014 22:21

Quel beau texte ! Sûrement un très beau moment à vivre et tu nous en fait profiter. Le cerisier du Japon est mon arbre préféré. Heureusement, il y en a plusieurs dans ma ville. Je ne m'en lasse
pas, ni au printemps, ni à l'automne où il est magnifique aussi.
Je suis contente, je ne suis pas la seule à perdre du temps à regarder les arbres.

Carole 23/03/2014 01:12



Mais ce n'est pas du temps perdu !



cathycat 22/03/2014 20:00

C'est un magnifique exemple que rien n'est perdu et que le beau peut encore rassembler !... Il faut dire qu'il est vraiment beau cet arbre en fleur... Bisous

Carole 24/03/2014 17:26



Oui, il est incroyablement beau, ce vieil arbre.



flipperine 22/03/2014 18:26

il est magnifique cet arbre

zadddie 21/03/2014 23:35

Richard, pardon..
Que je suis bavarde ce soir...
Ici de ce coté du globe,peu de variations, hélas. Il y a bien un arbre qui pourrait faire penser au cerisier en fleur..mais je suis rarement du coté ou il pousse

zadddie 21/03/2014 23:31

et Gerard Lejeune dit ce que j'allais ajouter: le magnolia aussi, voir plus ( pour moi...

Carole 23/03/2014 01:16



Réponse à Richard Lejeune dans l'article suivant ("les magnoliers")



zadddie 21/03/2014 23:29

ou quelqu'un dont le comportement est décalé... ( enfin,non, je veux dire que c'est ton comportement qui a intrigué..)
Aujourd'hui , une copine disait qu'elle irait en république dominicaine ces vacances...Moi j'ai toujours envie de retourner au japon...

les cafards 21/03/2014 20:22

un ravissement ! Bizzz

Gérard 21/03/2014 19:49

çà c'est un comble les cerisiers pleurent le jour de l'arrivée du printemps

almanito 21/03/2014 17:07

"C'était vraiment hanami. Hanami ici" (ici écrit en lettres penchées comme pour un lien.
Désolée

Carole 21/03/2014 17:59



En parallèle à "là-bas". italiques pour mettre en valeur, les liens, je les mets plutôt en couleur.



almanito 21/03/2014 14:56

Parfois, il suffit qu'une seule personne contemple la beauté pour attirer l'attention des autres. En photographiant cet arbre superbe, tu as provoqué un petit attroupement comme au Japon.
J'aime beaucoup la première photo qui illustre ton propos, bien dans l'esprit de cette méditation.
(Le lien "ici" ne fonctionne pas pour moi, peut-être que les autres ont pu le faire marcher...?)

Carole 21/03/2014 15:16



Il n'y a pas de lien, en fait, donc ce n'est pas étonnant. Je me demande ce qui a pu te donner cette impression ? A la fin, en rose cerisier, j'ai seulement écrit "hanami" en japonais.



mansfield 21/03/2014 14:30

Tu as su regrouper des amateurs du printemps et créer de la joie autour de toi, cet arbre et toi avez rendu la journée magique!

Nounedeb 21/03/2014 14:04

Bon hanami, Carole.

adamante 21/03/2014 11:32

Ce n'est pas grave, Carole, celui de Paris a aussi de quoi enchanter en plein cœur de la capitale. Celui de Nantes a l'air très beau, merci de nous le faire partager. À bientôt.

adamante 21/03/2014 10:53

Un cerisier comme une cascade de gouttes de lumières. Il y a trop longtemps que je ne suis pas allée au Jardin des Plantes, j'aime y marcher à la découverte.

Carole 21/03/2014 11:07



Il s'agit ici du Jardin des plantes de Nantes, je devrais peut-être le préciser autrement que par la "catégorie".



jamadrou 21/03/2014 09:37

Le photographe avait le regard poète...

Joëlle Colomar 21/03/2014 09:34

Quelle beauté ! Tant par ton texte que par tes photos. Tu sais, par ton attitude intérieure, faire en sorte que cette fête de l'éphémère rassemble les humains d'un bout à l'autre de la terre. Bravo
Carole. Amitiés. Joëlle

Richard LEJEUNE 21/03/2014 08:43

"Rien n'unira jamais ..."

Si. Je pense que pétales et parfum des fleurs de magnolia le peuvent aussi ...

Carole 23/03/2014 01:15



Je vous réponds aujourd'hui avec l'article "les magnoliers".



Anne-Marie 21/03/2014 07:38

J'ignorais qu'il existait des cerisiers pleureurs...Très joli!
On dirait que certains pays ont leur saison de prédilection: l'automne au Canada, l'été en Californie, et le printemps au Japon...Ton article met des fourmis dans les jambes!

Carole 21/03/2014 11:07



Au Japon, c'est encore différent. Il y a aussi une coutume de contemplation des "érables rouges", et du changement de couleurs des feuilles en automne. C'est un rapport profond à la nature, lié à
la fois au shintoïsme (il y a des dieux dans les arbres) et au bouddhisme (l'impermanence)



Leïla Bloop 21/03/2014 00:44

Ils ont un sacré charme ces arbres là quand ils sont en fleurs :)

jill bill 21/03/2014 00:40

Eh eh... sympa ! Vive les cerisiers en fleurs Carole...