Fanée ?

Publié le par Carole

Titan-fane.jpg
  Jardin des plantes de Nantes - Palmarium - 4 juillet 2013
 
 
Titania s'est fanée. Endormie pour dix ans, ou bien cent.
J'aurais tant voulu la voir se refermer sur son sommeil de Belle, piquée par le fuseau de la soixante-douzième heure. Je suis arrivée trop tard. Une demi-heure trop tard. Elle avait rendu son dernier soupir de fleur. On ne visitait plus.
J'étais bien dépitée, mais j'ai fait le tour de la serre, et je l'ai aperçue dans ses voiles, doux fantôme de derrière la vitre. Je me suis penchée pour mieux voir. Des fleurs vivantes s'étaient déjà posées sur son reflet mourant, comme un troupeau de papillons.
Le Jardinier, je crois, avait cueilli son âme, et l'avait ressemée sur toutes ses plates-bandes.
Le monde est un jardin, l'espoir est sa saison, et tout s'en va en rond sur l'horloge du temps.
 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
".. Et tout s'en va en rond sur l'horloge du temps"
tout en délicatesse est ce beau texte.
Merci de nous faire voir les petits détails, ceux qui ont tant d'importance
Répondre
L
Une superbe photo.
Répondre
C


Merci Loqman.



A
Je l'avais vue, sur le petit écran, somptueuse. Tu as capté son âme et ta photo nous suggère son envol. Merci de nous faire partager ce qu'est le monde avec tant de talent, c'est beau comme un
rêve.
Répondre
C


Merci Adamante.



J
Le côté éphémère des chose de la vie leur donne encore plus de valeur ! J'aime cette photo très symbolique où la vie pousse dans le souvenir de ce qui est mort. Amitiés. Joëlle
PS: les cailloux rouges d'hier n'étaient que des morceaux de matière plastique. Cela envahit malheureusement les plages et se niche un peu partout.
Répondre
D
Oui, c'est bien triste mais tu as écrit un texte très poétique à partir de cette fleur qui disparaît.
Répondre
R
Les médias ont probablement insisté sur cette appellation parce qu'elle était "vendeuse", vous avez raison Carole, mais - et ceci nous éloigne de la poésie et confine à une certaine réflexion assez
"terre à terre", si je puis m'exprimer ainsi ; réflexion que m'a soufflée la récente lecture de Jacques Darriulat à propos d'un des personnages de la "Recherche ...", de Proust, c'est vous dire le
cheminement -, avez-vous déjà songé au fait que plane sur les fleurs un certain parfum d'obscénité ?

En effet, elles n'ont aucun scrupule à exposer leur organe sexuel espérant qu'un insecte viendra l'honorer ...
Répondre
C


Très juste, mais en l'occurrence je ne me souviens plus de ce qui est "féminin" et "masculin" dans cette fleur qui en fait pourrait s'autoféconder (si j'ai bien compris). 



M
Tant d'efforts et d'ostentation pour une gloire si éphémère... elle, bien sûr, n'avait rien demandé, elle voulait juste assurer la survie de la race...
Répondre
C


Oui, il y a un "luxe" de la nature, qui a imaginé cette plante pour la planter dans des forêts obscures.



K
Elle a vécu peu mais sans doute très intensément, profitant de chaque seconde de son présent, éblouissant chaque visiteur, émouvant chaque amoureux des fleurs de façon singulière. Consciente qu'il
faut profiter du moment présent.

Etrange... pour cette fleur, j'aurais dit "il". Drôle de déformation de l'esprit.
Répondre
C


En fait, elle a plusieurs noms. Je pense que les médias ont insisté sur "le pénis de Titan" (et sur l'odeur, en fait très limitée) parce que c'était "vendeur", mais c'est bien une fleur, et une
fleur extraordinaire.



F
Le monde est un jardin, l'espoir est sa saison, et tout s'en va en rond sur l'horloge du temps.!!
MAGNIFIQUE CITATION!!!!! J'aurai aimé la trouvé mais je n'ai pas ton talent!! Merci Carole!! BISOUS FAN
Répondre
L
Je ne sais pas qui est Titania, mais je la pressens en son fantôme de serre. J'aime qu'elle soit ressemée en mille petites fleurs et que le monde soit un jardin...Cultivons-en l'illusion!
Lorraine
Répondre
C


Titania, cela renvoie à l'article précédent sur cette fleur, cela devait être mercredi dernier.



R
Superbe photo d'une évanescence, à l'image de la Belle.
Merci pour tant de beautés ...
Répondre
C


Merci, j'aime bien cette idée de photographier l'évanescence.



J
Le pressentent-elles, qu'elles "n'en sont plus là"? Je voulais aussi vous dire que je l'ai vue une fois cette fleur, alors que j'allais rendre visite à mes amis chanteurs nantais (Hélène et
Jean-François Salmon). Les connaissez-vous?
Répondre
C


Je ne les connais que par leur belle péniche, "Lola".



E
oh ! quelle belle chute ! tu as su tirer parti de cette fin derrière un voile ! bravo Carole !
Répondre
S
Bonjour Carole,
Je me poserai sur tes publications un peu plus tard et me fais fantôme pour entrer dans ta prose si délicate. Un bel hommage à Titania, la fleur fanée que tu conclues avec une philosophie que je
partage. A bientôt. Suzâme
Répondre
C


Merci Suzâme, je suis toujours heureuse de te "revoir".



L
Vous êtes un peu le Ronsard de cette fleur étrange !
Répondre
A
Ta photo est très belle et, de plus, très cohérente avec le premier article concernant cette fleur et celui-ci.
Répondre
C
superbe ! Tu sera en lien dans notre second article consacré à cette "belle plante"
Répondre
C


Merci les cafards. Mais pas de gros mots, hein ?



C
Le voyage de cette âme me fais frissonner !... Belle journée à toi
Répondre
C


Je comprends ce frisson, la fleur est presque aussi haute qu'un être humain. Son âme doit bien ressembler un peu à la nôtre.



A
Elle s'en va, déjà transparente au pays des songes, mais elle va longtemps hanter le jardin, jusqu'au jour où...
La photo est aussi belle que le texte.
Répondre
T
Voilà : il arrive un jour où l'on "ne visite plus", , où l'on n'est plus visité, c'est fini. La nature se passe de professeurs, elle nous donne ses propres leçons de philosophie...
Répondre
J
Jardinier de profession, je ne suis cependant pas insensible à la beauté, au parfum, à la vie des fleurs. Néanmoins, terre à terre, je n'omets pas qu'elles n'existent que pour attirer celles et
ceux qui leur donneront les moyens de perpétuer l'espèce ou le genre et ce, malgré tous les délires poétiques (dans le bon sens du terme).
Répondre
C


C'est en effet ce que j'avais expliqué dans le précédent article. Mais à ce niveau de beauté... Et puis ces fleurs-là sont si rares dans le monde, qu'elles n'"en sont plus là", je trouve. 



J
Envie de dire elle a vécu ce que durent les roses, même moins... naissance d'exception, mort exceptionnelle....
Répondre