Etre et entrer - Les lettres éteintes -

Publié le par Carole Chollet-Buisson

entree-3.jpg.psd-copie-1.jpg

Ce soir-là, au-dessus de la porte du Lieu unique, deux lettres étaient éteintes, si bien que le mot "être" apparaissait tout vif et brûlant dans le mot "entrée". Je n'avais jamais pensé à la parenté de ces deux mots. J'ai trouvé beau le bref message de ces lettres de néon vacillantes, qu'on réparerait dès le lendemain sans doute. 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Tu as bien remarqué et cela devait être frappant à la noirceur.
Il me fait plaisir de t,accueillir dans ma communauté"les rendez-vous de l'insolite.Je te souhaite la bienvenue.
As-tu vu les thèmes de janvier et février et si tu as des idées pour d'autres thèmes, je serais contente que tu me donnes des suggestions.Je vais voir s'il est facile de trouver les anciens thèmes
que tu peux encore participer et les nouveaux.
À bientôt carole.
Répondre
C


Merci de m'accueillir ! J'en suis très heureuse, et je vais aussitôt réfléchir aux thèmes à travailler...


A bientôt donc, Nadia !



M
Une belle analyse et une belle photo.
Répondre
C


Merci, Monisa.



P
Il suffit d'un regard posé au bon moment, au bon endroit et la lumière surgit.
Répondre
C


Oui, c'est pourquoi je me suis ralliée à ce mot d'ordre d'Anne : "Pour un autre regard..."



B
Une photo très originale, qui fait effectivement réfléchir sur la parenté entre ëtre et entrée.
Bonne journée
Répondre
A
Bien vu ! pour être il faut entrer en soi meme et oser... Merci pour cet éclairage !
Répondre
C


Eclairage, c'est le mot juste en l'occurrence... Merci Amaryllis, et bonne soirée. Carole