Escargots

Publié le par Carole

escargots-feuille-retiree.jpg

 

   Qui donc avait réuni, sur le pavé pluvieux, ces deux tout petits escargots, sinon le printemps revenu, le désir éternel de perpétuer l'espèce, et, par-dessus tout, cette pensée partout présente, qu'on appelle harmonie ?

    L'un et l'autre. L'image et son reflet. Le jaune et l'orangé. Celui qui couchait sa coquille à l'ouest, celui qui la penchait vers l'est. Celui qu'avaient piqué les ronces de la vie, celui qu'auréolait la transparence du premier jour. Celui qui se rayait de noir, celui qui se marbrait de blanc. Deux bijoux symétriques, lavés de couleur et de pluie, humbles trésors en cercle sur l'écrin sale du trottoir.

    Dans le matin gris de la ville, dans le vacarme de la rue, cette spirale colorée, à sa façon s'enroulait, minuscule et fragile, au fil perlé de l'infini.


    On chante aux enfants du Japon une comptine tournoyante, comme le sont partout les comptines, qui demande à l'escargot de montrer sa tête, ses cornes, ses lances, et puis ses yeux qui sont comme des globes... C'est tout simple, et c'est profond peut-être.

     Escargot, laisse-nous regarder, au fond de tes yeux ronds, comment tournoie le monde.


 


Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci pour ce cadeau du matin... Une histoire : hier, par ce temps pluvieux, un escargot était arrivé jusqu'au mur droit de mon cinquième étage. Je l'ai pris, émerveillée de sa folle ascension -il
ne s'est même pas recroquevillé. Il a semblé me regarder, " toutes antennes dehors", curieux et dressé sur ma main. Alors, malgré tous ses efforts pour que nous nous rencontrions, je l'ai
redescendu par l'ascenseur (ouf, pas de voisins)... Etrange humaine sous la pluie, j'ai déposé cette molle créature parmi les feuilles et l'herbe.
Donc, merci car je me sens moins seule dans mon admiration forcenée du monde ;-)
Répondre
D
plaisir de vous lire

merci pour cet écrit
Danielle
Répondre
C
"Celui qui croyait au ciel,celui qui n'y croyait pas..." Très beau parallélisme harmonieux.
Répondre
G
Je ne sais pourquoi je pense au mariage pour tous en voyant ces des escargots
Répondre
C


Mariage pour tous... même pour les escargots (ils sont hermaphrodites) !



L
Il dit qu'être deux est chaud et bon. Il dit qu'à part toi, personne ne se soucie de deux escargots sur un trottoir qui apportent, en ce jour d'avril, une poésie inattendue et tant de
profondeur...

Lorraine
Répondre
R
Et à l''image de ces oeufs colorés par main d'homme et maintes femmes qui s'offrirent ces dernières semaines à la devanture de nombreux étals, vos escargots exaltent l'éblouissement d'un printemps
bien couvé, enfin recouvré.

Qui les a peints, eux ?
Répondre
C


Je suis un peu "shintoïste"... la nature a ses dieux, sages et soucieux de perfection.



J
Seulement voilà, il ne montre comment tournoie le monde qu'en l'absence d'humains. Somme-nous voués à ne pas savoir ? Amitiés. Joëlle
Répondre
H
C'que c'est joli!

Hélène*
Répondre
V
Ils sont vraiment jolis, on jurerait que c'est toi qui les as disposés ainsi. Mais en France aussi il y a une comptine qui dit :
"Escargot,
Mirabeau,
Montre-moi tes cornes"... !
Répondre
E
Quel joli texte pour deux adorables escargots qui ont suivi la mauvaise route pour eux, celle de la ville . Ils seraient si heureux à la campagne!
Une belle réflexion.
Belle soirée Carole
Répondre
J
Finalement Carole ma comptine n'a pas parlé de la spirale du temps mais du Jaune et du Rouge dans ce bas monde...
merci pour ton com. chez moi
toi et moi, la pluie on n'en a rien a ciré et vive l'hirondelle et vive l'escargot!
Très bonne soirée Carole.
Répondre
M
Tu sais nous enchanter Carole.. j'aime ta vision de la vie qui nous fait découvrir la beauté du plus simple.
La petite chanson Japonaise est bien mignonne je la chanterai à Mia lorsqu'elle reviendra.
Après cette belle journée je te souhaite une "Belle soirée"
Répondre
N
On dirait un bien joli symbole du Yin et du Yang, et cette comptine du bout du monde lui va bien!
Répondre
A
Garder des yeux d'enfants pour percevoir l'essentiel à travers la beauté, la poésie et la simplicité...
Répondre
E
et leurs enfants diront "ma mère est ton père et mon père est ta mère", de quoi tournebouler les discussions actuelles - quel pied (d'escargot ) que de posséder les deux sexes !
Répondre
D
j'adore tes billets. sensibilité et vision. Merci
Répondre
A
Un très joli texte, très poétique ( mais si les escargots pouvaient sortir un peu moins ces jours-ci, ce serait pas mal non plus!)
Répondre
J
Ca nous change du p'tit gris côté couleur... Sur le pavé, attention aux semelles les escagots ! Pas su ouvrir deezer hélas.... Merci Carole...
Répondre
J
Deux jolies spirales qui chez moi vont dérouler la comptine du temps...
Bon dimanche Carole.
Répondre